Potjevleesch

Un grand classique de la gastronomie chez nos voisins du nord de la France, les « ch’tis » ; hérité de la plus pure tradition culinaire de Flandre. « Potjevleesch » signifie tout simplement « petite terrine de viande(s) » et cette recette était à l’origine un plat de fête, préparé pendant les courtes périodes de l’année où les différentes viandes utilisées étaient disponibles au même moment et en abondance. Comme pour toutes les recettes traditionnelles, il en existe de nombreuses variantes, selon les régions. En voici « l’interprétation » la plus courante.

Lapin en gibelotte

Un grand classique, un peu oublié. Il est donc juste de réhabiliter ce plat qui est succulent. Il ne nécessite pas de talent particulier étant de préparation simple, le lapin cuit dans un four avec sa garniture. Vous l’accompagnerez de pommes de terre et de pommes fruits sautées.

Lapin confit aux pruneaux au vin de Chinon

Une adaptation très fine et élégante du lapin aux pruneaux traditionnel. Les cuisses de lapin confites à la graisse de canard apportent un couronnement de saveurs tout à fait exceptionnel.

Râbles de lapin à la moutarde

Ah ! Le lapin à la moutarde, un grand classique délicieux. Qui nécessite de bien le cuire pour que la chair ne soit pas trop sèche. Hormis cela la recette est simple et les ingrédients, peu nombreux, faciles à trouver. Vous n’utilisez que les râbles de lapin et vous l’accompagnerez de pâtes fraîches.

Lapin de Garenne à la « Saugrenée »

Le lapin de garenne à la chair très savoureuse, parfumée des herbes dont il fait son ordinaire, qui n’en sera que meilleure agrémentée des saveurs corsées de la sauce qui lui donne son nom et qui s’interpénétreront durant la cuisson à l’étouffée. A servir avec un plat de lentilles et de châtaignes.

Lapin aux pruneaux et à la gueuze

Cette recette est aussi appelée lapin à la Bruxelloise, gueuze oblige. Il s’agit d’une nouvelle recette mijotée qui vous propose de braiser la viande du lapin en la laissant baigner dans une délicieuse gueuze. Cela nous ouvre encore plein de possibilités pour jouer sur le type de gueuze à employer : lambic, faro, kriek, etc…

Tajine de lapin au sésame

Dans cette recette, le lapin se pare des saveurs des épices orientales. Le lapin me rappelle systématiquement les recettes de ma grand-mère. Comme elle dit toujours : « un bon lapin est un lapin que l’on mange sans couteau » Pour suivre son conseil, n’hésitez pas à laisser le plat mijoter longuement à feu doux.

Lapin chasseur

Sous ce nom se cache un plat de lapin qui cuit longtemps en cocotte dans un bouillon aromatisé de concentré de tomates avec des champignons de Paris. Une cuisson qui garde la tendreté de la chair et une réalisation très simple. 

Compotée de lapin aux aubergines

Un lapin qui cuit doucement dans une cocotte avec des aubergines et des dès de lard dans du vin blanc. Ca vous tente, cette recette est pour vous, facile à réaliser et extrêmement goûtée. En automne, vous pouvez remplacer les aubergines par des cèpes.

Terrine de lapin en gelée aux légumes de printemps

Que faire avec des restes de lapin ou même avec un lapin à cuisiner aux beaux jours ? Une fraîche terrine aux petits légumes de printemps qui, accompagnée d’une salade, fera un excellent dîner d’été. Vous la faites la veille du jour où vous voulez la consommer.

58 Recette de lapin pour réaliser des plat mijoté, terrine, pot au feu, rillettes et terrines de viande à servir en plats, entrées et hors d'oeuvres, entrées froides, apéritifs et potages

Laurent Goffin 4.0 stars based on 35 reviews

4/5 sur 35 avis

Rillettes de lièvre

La recette que je vous propose aujourd’hui est une délicieuse variante aux rillettes traditionnelles. L’utilisation de viande de lièvre confère beaucoup plus de finesse et de saveur aux rillettes, et permet aussi leur utilisation dans d’autres préparations.

Lapin aux pruneaux et aux raisins

Un beau lapin coupé en morceaux et flambé. Des raisins secs et des pruneaux. Une recette simple et familiale pour des repas gourmands. Une recette simple et savoureuse qui s’accompagne d’une purée de pommes de terre maison, bien sûr.

Tagine de lapin aux légumes racines

Le lapin a une chair très maigre, les légumes racines sont réputés pour leur très basse teneur en lipides. C’est donc un plat idéal pour un repas léger mais nutritif. Parfumé aux épices d’outre méditerranée, il comblera quand même votre gourmandise.

Terrine de lapin aux noisettes

Très raffinée et vraiment délicieuse cette terrine vaut le temps qu’on passe à la préparer. Si vous demandez à votre boucher de désosser de lapin cru, le reste est facile à faire. Et pensez à récupérer les os pour faire la gelée. La terrine se cuit 2 ou 3 jours avant d’être consommée.

Lapin à la saintongenaise au Pineau des Charentes 

Une délicieuse recette de plat mijoté à base de lapin et de pineau des charentes. 

Lapin aux olives et vin blanc accompagné de pâtes fraîches

Une belle recette italienne pour un délicieux plat de lapin. La préparation du lapin est simple : les morceaux de lapin cuisent dans une cocotte avec le vin blanc et les olives et un jus que vous avez préparé en début de recette.

Compotée de lapin aux dattes séchées

Une véritable gourmandise confite, à servir en entrée, accompagnée d’une salade de légumes crus (chou-fleur, tomate, chicon ou céleri-rave) légèrement assaisonnée ou d’une salade verte, fraîche et croquante.

Lapin à la sarriette

Un frais parfum de garrigue et de soleil dans ce plat d’une belle simplicité. Les morceaux de lapin sont mijotés avec de la sarriette et servis avec des pommes de terre cuites et écrasées, arrosées d’huile d’olive. Ce plat est excellent aussi réchauffé. 

Sauté de lapin au vin rouge et pruneaux

Voici une très belle alternative au classique lapin à la moutarde. Dans cette recette, la sauce se fait plus ronde et pourrait presque être servie avec un gibier. Pourquoi ne pas essayer cette même recette avec du lièvre?

Pot au feu de gibier

Puisque c’est la saison de la chasse, pourquoi ne pas cuisiner le gibier à plume et à poil en long mijotage dans un pot au feu avec les légumes d’automne ? Cette recette est très simple à réaliser, elle nécessite une préparation rapide et ensuite cela cuit tout seul. Cela réconcilie avec la cuisine.

Lapin à la tapenade aux olives

Détournement de la tapenade qui va quitter les toasts de l’apéritif pour envelopper un lapin tendre et parfumer ainsi délicatement sa chair.

Brochettes de lapin au sésame

Très ludiques et amusantes, les brochettes de lapin sont extrêmement faciles à préparer avec des filets de lapin. Roulez dans une panure et des graines de sésame, les croustillantes petites brochettes sont cuites au four. A servir avec un chutney de pruneau et des brochettes de raisins et de pruneaux.

Cuisses de lapin aux figues en papillotes

L’automne dans toute sa splendeur… En attendant les gibiers, je prends patience avec ce sucré salé qui marie le lapin et les délicieuses saveurs des figues.

Lapin confit et doré aux girolles

L’aspect est superbe et sous sa croute dorée se cache une chair d’une exquise tendreté. La cuisson est longue certes, mais le plat est très facile à cuisiner et bluffant. Un régal autant pour les yeux que pour les papilles.

Rôti de veau, cuisse de lapin, purée de pomme de terre et châtaignes

Une belle association de viandes aux saveurs contrastées, le tout accompagné d’une purée riche et goûteuse, à base de pommes de terre et de châtaignes.

Lapin à la mode gasconne à l'armagnac

Une recette très simple et facile à réaliser tout en étant très savoureuse. Des morceaux de lapin qui mijotent et s’attendrissent dans une cocotte et prennent les saveurs des ingrédients qui les accompagnent. Moelleux et parfumé. Vous servirez une purée de haricots blancs ou un écrasé de pommes de terre à l’huile d’olive en accompagnement.

Lapin au beurre d’anchois

Une préparation très appétissante ! Des cuisses de lapin saisies au four avec des tomates hachés et des oignons confits le tout présenté au moment de servir avec un jus de cuisson au vin blanc et des morceaux de lard fumé et du romarin qui s’épousent très bien au goût corsé des anchois ; présentés tout simplement sur un morceau de beurre. Un régal aux tonalités méditerranéennes.

Gibelotte de lapin

La gibelotte est un lapin coupé en morceaux, fricassé puis cuit dans du vin blanc. C’est un plat délicieux dont la préparation permet à la chair du lapin de rester onctueuse. En milieu de cuisson sont ajoutés des petits oignons et des petits champignons ainsi que des lardons. Facile à réaliser. Demandez à votre boucher de couper le lapin en morceaux.

Râble de lapin aux herbes et aux amandes

Un plat farci simple et parfumé qui est assez aisé à réaliser et à réussir. Il faut juste un peu de doigté pour ficeler le râble. Le râble est cuit au four et arrosé de bouillon durant la cuisson. Un plat gastronomique sans façon à servir avec un tian de légumes.

Terrine de foie de lapin à la bière

Lapin en persillade

Un jeune lapin bien tendre ou un lapereau fera l’affaire pour cette recette. Les morceaux de lapin après avoir marinés cuisent doucement au four. Ils sont servis avec des petites pommes de terre nouvelles cuite à l’anglaise et mélangés à une persillade. Facile à cuisiner et délicieux.

Cocotte de lapin aux épices 

Des morceaux de lapin parfumés à la cannelle et girofle cuisent à l’étouffée dans une cocotte. Une réalisation simple, un résultat superbe avec une viande tendre et relevée délicatement, un magnifique fumet!       

Fricassée de lapin au thym et à la sarriette

« De bon matin, Jeannot Lapin broutait la sarriette et le thym…. » Quoi de mieux pour illustrer cette chansonnette que de faire cuire le lapin dans les herbes dont il raffole et qui parfument sa chair.

Paupiettes de lapin aux mini-légumes

Des paupiettes délicieusement parfumés cuisent en cocotte à feu doux avec des petits oignons, des mini-légumes et des herbes de la garrigue. La chair reste tendre et s’imprègne des parfums d’herbes. Très simple et rapidement réaliser et toujours apprécié.

Râbles de lièvre à la méditerranéenne

Dans ma région, je sommes plus souvent accoutuméà préparer le lièvre accompagné de sauces charnues et mijotées. Cette recette-ci va vous permettre de présenter un plat bien différent, qui mettra en valeur la saveur des râbles de lièvre. C’est un peu l’équivalent du célèbre « poulet basquaise » adapté au lièvre, servi avec une tonalité provençale !

Cuisses de lapereau à la crème d'estragon

Une recette fine, délicate et parfumée pour apprêter de manière gourmande de belles petites cuisses de lapereau.

Lapins aux blettes et au vin blanc

Prenez deux jeunes lapins, coupez-les en morceaux et faites-les cuire dans une cocotte dans du vin blanc. Préparez des blettes et servez-les avec le lapin. Pour plus de détails, lisez la recette ci-dessous.

Cuisses de lapin en chartreuse de chou de Bernard Loiseau

Une recette savoureuse ; réinterprétée et simplifiée par la créativité riche et subtile de Bernard Loiseau. La cuisson séparée du chou et du lapin permet de rénover et d’améliorer encore cette belle préparation traditionnelle.

Pot-au-feu de volaille

Les habitants du poulailler et des clapiers cuisent avec des petits légumes et des aromates qui composent ce sublime plat qui se situe entre le pot-au-feu et la blanquette. Les légumes qui sont dans cette recette peuvent être remplacés par d’autres légumes de saison, le résultat sera aussi savoureux. Un plat pour une belle tablée.

Paella Valenciana

La paella est cuisinée à toutes les sauces et pas toujours très bien. Celle de Valence est un plat rustique qui utilise les produits de la ferme : légumes de saison et les viandes de la basse-cour : le poulet et le lapin. Leçon de cuisine familiale du sud de l’Espagne.

Epaules de lapin confites

Des épaules de lapin désossées confisent doucement dans de la graisse d’oie. Elles se servent avec une sauce réduite parfumée au thym et des légumes de saison, des pâtes fraîches ou une polenta crémeuse. cette recette qui se réalise facilement et ne présente aucune difficulté juste demande une longue cuisson.

Terrine de lapin aux pistaches et zestes d’agrumes

Une sympathique et délicieuse terrine dans laquelle les ingrédients se complètent parfaitement et se mettent en valeur. Sa réalisation en est simple. Préparez-la 1 ou 2 jours avant de la déguster et conservez-la au frais.

Lièvre au foie gras au vin rouge à l’impériale

Impérial, le terme n’est pas usurpé pour ce plat magnifique qui se mange à la cuiller. Il demande une préparation assez longue mais ne présente pas de difficulté particulière. Il vous faut un beau levreau assez gros, un peu de mie de pain, du foie gras et du bon vin rouge de Bordeaux ou Bourgogne. Comptez 24 h de marinade, à réparer la veille donc.

Lapin en marmelade aux oignons confits

Une combinaison de saveurs et de textures très réussie. De plus, cette préparation « sucrée-salée » est une merveilleuse façon pour mettre vos convives en appétit.

Terrine de lapin aux fruits secs

Une terrine de lapin canaille à souhait. C’est un subtil mélange de textures avec la viande hachée, des morceaux de viande entier, le sucré et le croquant des fruits secs. Elle va faire des heureux au casse croûte.

Fricassée de lapin aux artichauts

Un beau plat mijoté, qui prendra un peu plus de temps à préparer, mais pour un résultat tout à fait délicieux! L’artichaut s’adapte parfaitement à une cuisson mijotée, grâce à sa texture ferme en soulignant d’un petit parfum aigre-doux la chair fine du lapin.

Lapin de garenne aux pruneaux

Le lapin de Garenne est reconnaissable du lapin domestique avec les longues pattes et ses grandes oreilles, sa chair est aussi très différente. Pour la mettre en valeur, cuisinez ce plat très simple mais très savoureux. Lapin et pruneaux marinent séparément mais se réunissent en fin de cuisson. Vous pouvez aussi faire un mélange pruneaux-raisins ou n’utilisez que des raisins. Cuisson dans une cocotte.

Lapin au cidre

Un petit lapin qui cuira doucement dans la cocotte, embaumant la maison de ses parfums de cidre et d’aromates Pourquoi de la farine de lentilles ? Parce qu’elle donne un goût succulent et en dorant, elle forme une croûte à l’intérieur de laquelle la chair du lapin va cuire s’imprégnant des parfums de la farine, du cidre et de la sauge.

Consommé de lapin « Jeannot Lapin »

Certaines recettes ne nécessitent d’utiliser que les râbles du lapin. Avec le devant et la tête, vous cuisinerez ce délicieux consommé au goût très fin. La cuisson est longue, mais la réalisation aisée. Il vous faut des légumes et quelques aromates. Vous pourrez le servir avec des croûtons grillés.

Rillettes de lapin à la coriandre

Des rillettes merveilleusement succulentes. A servir en entrée, comme en-cas léger ou à emporter en pique-nique pour un casse-croûte campagnard.

Pot-au-feu de lapin

Un plat rustique et simple à réaliser ; selon l’âge de l’animal le temps de cuisson sera plu ou moins long. Pour un jeune lapin comptez 2 h de cuisson, le double si l’animal est vieux. Ce plat se cuisine comme un pot-au-feu classique. Et peut se réchauffer, il n’en serra que meilleur.

Compote de lapin aux figues

Une entrée originale qui se prépare la veille et se fait réchauffer légèrement avant d’être dégustée sur des tranches de pain de campagne grillées. La recette est simple à préparer. 

Crème de champignons et lapin de garenne

Traditionnellement, ce potage tourangeau se réalise avec des tricholomes, mais à défaut vous le cuisinerez avec de très bons champignons de couche ou d’autres de prairies. C’est un potage raffiné dont la réalisation est assez longue mais pas vraiment difficile. Lorsque ce n’est pas la saison de la chasse, un bon lapin fermier fera l’affaire.

Salade de lentilles au lapin et vinaigrette forte

Cette salade continue la recette du consommé. Vous avez dégusté le bouillon, mais il reste la viande. Vous la servirez en salade avec une vinaigrette bien relevée. Cette recette est aussi valable pour utiliser un reste de lapin.

Râble de lapin au Xérès

Une manière très raffinée de cuisiner de jolis râbles de lapin fermier. Faites-les désosser et préparer par votre boucher, mais récupérez os et parures pour réaliser la sauce. La recette est assez simple à faire et les petits légumes qui les accompagnent se préparent très facilement.

Blanquette de cuisses de lapin à la moutarde

Fameuse cette blanquette avec sa sauce à la moutarde à l’ancienne, aux petits oignons et aux champignons. Elle se prépare comme une blanquette de veau et s’accompagne de riz. 

Lapin en meurette

Il n’y a pas que les oeufs qui se servent en meurette, le lapin aussi et c’est très bon. Vous ne pocherez pas le lapin dans de l’eau vinaigrée et ne le ferrez pas cuire dans du vin rouge. Mais vous l’accompagnerez de petits oignons et d’une sauce légèrement acide.

Lièvre au vin rouge farci au lard et persil en Chabessal

Une recette assez rustique mais néanmoins très savoureuse. Elle a aussi le mérite d’être très facile à préparer. Une farce de lard, persil et mie de pain, une longue cuisson dans une cocotte. Il est indispensable de la servir avec une fricassée de champignons de saison : cèpes, pieds de mouton, trompettes de la mort…

Râble de lièvre au raisin et marc de Bourgogne

Malgré son nom ce plat n’est pas dramatiquement difficile à réaliser au contraire. Les râbles sont cuisinés de manière simple : rôtis au four après avoir séjournés dans une marinade aromatisée au marc de bourgogne et servis avec de beaux raisins, pelés et épépinés (on en trouve d’exquis en boite ainsi préparés). Comptez un râble pour 2 personnes.

Lapin en daube cuit au jus de pamplemousse

Voici une manière très simple et rapide de préparer le lapin à la façon d’une daube. Une recette idéale pour les personnes souffrant de cholestérol, car il n’y a aucune matière grasse. La chair du lapin est parfumée par les herbes et le jus du pamplemousse. Vous pouvez servir ce plat avec du riz créole.

Râbles de lapin laqués en salade

Un plat très simple à réaliser et très vite préparé. Les râbles de lapin sont laqués avec du miel et de la sauce soja et servis tièdes avec une salade mélangée et une belle vinaigrette à l’huile de noix. Nulle besoin d’être doué en cuisine pour cuisiner ce plat

Lapin farci aux tomates confites

Farcie d’un hachis parfumé et entourée d’une crépine pour ne pas dessécher à la cuisson, la roulade de lapin cuit avec des tomates et des herbes de garrigue qui confisent doucement durant la cuisson. Ce plat simple qui se mange froid ou chaud est un enchantement pour les papilles.

Pot au feu de lapin à l'os à moelle

Jeannot Lapin a plongé dans la marmite en compagnie des carottes que pour une fois il ne mange pas. Pas que des carottes, des poireaux, du céleri et des herbes aromatiques et des os à moelle pour le goût. Accompagné de pommes de terre à l’anglaise ou des belles tranches de pain de campagne grillées, un délice !

Lapin rôti, salade de lentilles tièdes, sauce aux mûres

Les lapins sauvages croquent dans la nature des mûres bien mûres. Il est par conséquent tout à fait naturel de les associer dans un plat qui révèlera d’inattendues et délicates saveurs. C’est un plat froid qui est idéal pour les jours encore tièdes de la fin de l’été.

Lapereau rôti aux châtaignes

En ces périodes de chasse, on peut trouver des lapereaux chez les volaillers. Préparez-le avec une farce et rôti avec des herbes aromatiques accompagné des châtaignes fondantes. Ce plat parfumé et original est délicieux et réconfortant. Accompagnez-le d’un Bergerac blanc fruité.

Lapin en 2 façons épaule confite et râble rôti

Comment faire d’un lapin un plat gastronomique ? En préparant ce plat dans lequel se côtoient les épaules confites et les râbles rôtis. Un peu délicat à préparer, mais le résultat est magnifique. A servir avec une purée de pommes de terre aux olives et à l’huile d’olive.

Lapin farci aux châtaignes

Voici une délicieuse recette qui nécessite de faire désosser le lapin par votre boucher. Le reste de la recette est très facile à réaliser pour un résultat succulent. Ce plat s’accompagne d’une purée de panais.

Roulés de lapin à la sauge

Simple, bon et parfumé, ce plat de râbles de lapin est un régal. Il faut demander à votre boucher de désosser les râbles et ensuite  la recette est extrêmement facile et rapide à cuisiner.  Les râbles roulés cuisent dans une cocotte et sont servis avec des pâtes fraiches ou une polenta aux olives. 

Lapin confit aux pruneaux au vin de Chinon

Une adaptation très fine et élégante du lapin aux pruneaux traditionnel. Les cuisses de lapin confites à la graisse de canard apportent un couronnement de saveurs tout à fait exceptionnel.