Potjevleesch

« Un grand classique de la gastronomie chez nos voisins du nord de la France, les « ch’tis » ; hérité de la plus pure tradition culinaire de Flandre. « Potjevleesch » signifie tout simplement « petite terrine de viande(s) » et cette recette était à l’origine un plat de fête, préparé pendant les courtes périodes de l’année où les différentes viandes utilisées étaient disponibles au même moment et en abondance. Comme pour toutes les recettes traditionnelles, il en existe de nombreuses variantes, selon les régions. En voici « l’interprétation » la plus courante.
»

Ingrédients

Pour 6 personnes :

  • 200 g d'échine de porc désossée
  • 200 g de chair de lapin
  • 200 g de chair de poulet
  • 200 g de jarret de veau
  • 75 cl de bière de garde
  • 3 feuilles de gélatine
  • 2 carottes
  • 5 gousses d'ail
  • 1 branche de céleri
  • 3 branches de thym
  • 1 feuille de laurier
  • 20 g de baies de genièvre

Ustensiles :

  • Une grande terrine (avec son couvercle) pouvant aller au four

A Découvrir!!
Toutes nos 40 Recettes de viande

Préparation

Préparation de la marinade (à préparer 24h à l’avance) :

Taillez les 4 viandes en morceaux d’environ 5 cm sur 2 cm.

Epluchez puis émincer les gousses d'ail.

Nettoyer puis détailler les branches de céleri en petits tronçons.

Disposer ensuite dans un saladier ou un grand bol l'ail, le céleri, le thym en branche, le laurier, les baies de genièvre et la bière de garde.

Dans un plat creux, disposez les cubes de viande en les alternant puis les recouvrir de marinade.

Laissez macérer 24h au frais.


Préparation (le jour même) :

Préchauffer le four à 150 °C.

Faire ramollir 3 feuilles de gélatine dans de l'eau froide.

Etaler ensuite 3 couches de viande successives dans la terrine pouvant aller au four en les séparant par une feuille de gélatine (essorée) et en terminant par une feuille de gélatine.

Napper le tout avec la marinade.

Peler ensuite les carottes puis les détailler en rondelles.

Décorer ensuite la préparation de rondelles de carottes.

Couvrir la terrine puis la mettre au four pour une cuisson d’environ 3h.


Présentation :

Après cuisson, laisser refroidir la préparation dans la terrine pendant 10 à 20 mn, avant de servir le potjevleesch à température ambiante ou froid ; accompagné de pain frais ou de pommes de terre cuites à la vapeur.

Idées, trucs & astuces

Pour un supplément de saveur, remplacez la gélatine en ajoutant les os des différentes viandes lors de la cuisson ou par un genou de veau. Lors de leur cuisson, les os forment une gelée naturelle qui est bien plus savoureuse que la gélatine en feuille, totalement neutre de goût. Retirer ensuite, après cuisson, les os de la terrine.

A servir de préférence froid, accompagné de frites bien chaudes et croustillantes, de cornichons et d’une salade verte de saison, fraîche et croquante.

Suggestions

Recettes de terrines

Recettes traditionnelles

Recettes de viande

Recettes de terrines de viande

Recette de cuisine des chtis (Nord - Pas de calais)

Recette de poulet




Durée : (

Vos commentaires & questions

commentaire Gautier B

Excellente recette ! Je l'ai utilisée 3 fois déjà, résultat sublime...
Une ou deux notes personnelles : vu que je vais chercher ma viande chez un boucher traiteur super sympa, il me donne de la gelée (ils en ont toujours de trop). Essayez, ça vaut le coup.
Et puis, je la cuis très lentement sur la plaque de cuisson dans une cocotte Doufeu, 4h si possible, mais au minimum (ça ne bout même pas en surface)... Miam.

Merci en tout cas de cette recette, c'est divin :)

commentaire Ned

Personnellement, je met en vrac la viande désossée dans la marinade, en mélangeant bien pour répartir les différentes viandes.
Pendant le désossement de la viande, je fais bouillir à tout petit feu avec 1 feuille de laurier tous les os & morceaux que j'en retire, couvert pour ne pas perdre d'eau.
Au bout de 4-5 heures de bouillon :
- je retire tous les os, cartilages et autres morceaux non consommables
- je prend bien garde à laisser toute miette de viande dans le bouillon
- je filtre celui ci dans un chinois : toute la viande qui reste, je la mélange à de la graisse de canard, du sel et du persil : j'obtiens des rillettes "maison" di-vines !
- le reste du bouillon, je le fait réduire en bouillant pour n'en garder qu'une grosse tasse, que je verse dans un mug => dehors ou au frais
- le lendemain, j'en retire la graisse et je met le tout dans la cocotte avec le potjevleesch : et voilà au moins 50 % du gélifiant de la recette !

commentaire DESPREZ

c'est un cite que je ne connaissais pas au niveau cuisine,il est explicite dommage qu'il n'y ai pas de photos!

Votre avis sur cette recette? Une question?

Votre Nom *

Votre email *

Votre site
Les champs marqués d'un * sont obligatoires

Afin d'éviter tout risque de spam, votre email ne sera en encun cas affiché sur le site.

Votre commentaire *


Merci de saisir le texte de cette image pour valider votre commentaire


Inscrivez-vous à notre newsletter

La dose gourmande hebodmadaire pour les amoureux du goût! Chaque semaine, découvrez des recettes garanties 100% plaisir et de saison!




Copyrights Wonderweb sprl 2004 - 2014
3502,201708292162337000,201708211100000000,false