Pâté de sanglier

Un de sanglier à mettre en bocaux et à stériliser pour une consommation ultérieure. L’idéal étant d’attendre au moins 1 mois. Les pâtés se servent dans leurs bocaux ou peuvent se démouler. La recette n’est pas très difficile. Si vous ne possédez pas de hachoir à grille fine, faites hacher chez le boucher.

Civet de marcassin

La chair du marcassin est plus appréciée que celle du sanglier. Cependant jusqu’à 12 à 18 mois les sangliers sont encore très bons. Si le sanglier vient d’être tué » il est nécessaire de la faire mariner plusieurs jours pour que la viande rassît et devienne plus tendre. Cuit longuement dans du vin rouge, des aromates et des légumes, le civet est un plat de roi.

Pâté de sanglier au cognac

Pour tous les inconditionnels de gibier, voici une belle préparation qui vous permettra de toujours emporter dans votre besace un délice pour accompagner votre casse-croûte !

Terrine de sanglier aux champignons des bois

Comment garder un souvenir d’une chasse au sanglier ? En cuisinant des pâtés de sanglier qui bien stérilisés et bien conservés permettront de goûter longtemps à cette chair exquise. Mélangés à des produits de la cueillette semblables à ceux que mange le sanglier sauvage, la saveur et la texture des pâtés seront remarquables.

Tourte de sanglier et champignons sauvages

La saison de la chasse et celle de la cueillette des champignons sont souvent parallèles. Une bonne raison de réunir du gibier et des champignons dans cette tourte exquise. La tourte, semblable au pie anglais, demande toujours une vraie pâte feuilletée. Un peu délicat à réaliser mais tellement bon.

Civet de Sanglier

Choisissez plutôt un jaune sanglier de 6 à 8 mois, la chair est la meilleure. Pour le civet utilisez de l‘épaule, de la poitrine, du bas-de-côtes ou du cuissot. La chair est mise dans une marine plusieurs jours et le jour même la cuisson est longue ce qui permet d’obtenir une sauce sirupeuse et concentrée. La réalisation n’est pas difficile.

Rôti de sanglier aux airelles

Un plat parfait dans la tradition des alliances classiques avec les fruits rouges et acides. Le rôti sera fait dans l’épaule ou le cuissot désossé.  Il fait surveiller la fin de la cuisson en piquant la viande avec un couteau. Lorsque le sang ne coule plus, le rôti est cuit.

Couscous au gibier (sanglier & chevreuil)

Avec les gibiers de l’automne, le couscous prend d’autres saveurs, les arômes puissants de chairs du sanglier et du chevreuil se mêlent à celles des épices et des légumes. A essayer pour explorer un autre univers gustatif.

Sanglier aux pruneaux

L’intérêt gastronomique de cette recette réside dans le fait qu’une partie de la cuisson de la viande se fait par sa longue marinade au vin rouge, qui attendrit et « cuit » une première fois la viande avant sa véritable cuisson sur le feu. La cuisson de viande de sanglier demande en effet un peu plus de « préparation » ; par son côté naturel moins tendre et un peu plus filandreux. Mais préparée de cette façon, ce n’est que du plaisir dès la première bouchée !

Soupe de sanglier

Un plat traditionnel d’Europe centrale où les forêts sont importantes et les gibiers nombreux. C’est une recette simple et rustique qui peut devenir un plat complet. Utilisez pour ce plat des morceaux à bouillir, jarret, côtes, etc. 

9 Recettes de sanglier pour réaliser des terrine, plat mijoté, civet, pâté et terrines de gibier à servir en plats

Laurent Goffin 4.0 stars based on 35 reviews

4/5 sur 35 avis