Smoutebollen (croustillons bruxellois)

Friandise typiquement bruxelloise, les smoutebollen sont servis traditionnellement sur les champs de foire. Ce sont des croustillons (préparés avec un peu de bière blonde : c’est leur secret !), saisis quelques minutes dans une friture bien chaude. Une vraie gourmandise d’enfance qui peut également être préparée à la maison ; pour un goûter ou en dessert par exemple.

Bugnes lyonnaises

Les bugnes sont à Lyon un dessert incontournable, des beignets, subtilement parfumés au citron, l’Italie n’est pas loin et légers, si légers que l’on peut assouvir sans remord un véniel péché de gourmandise. Leur réalisation est aisée et assez rapide, vous pouvez préparer la pâte la veille.

Beignets de semoule Suzette

Pour le Carnaval, un autre style de beignets. Celui-ci est à base de semoule. Une fois refroidie et étalée sur un plan de travail, elle est découpée et frire dans du beurre. Avec un peu de confiture, c’est un dessert très bon, facile à faire et économique.

Sckenkelees (beignets alsaciens)

Une savoureuse spécialité alsacienne pour fêter Mardi-Gras : les Sckenkelees, beignets aux amandes et à la cannelle, parfumés au kirsch. La pâte est riche et très fine, la préparation est simple et, une fois refroidis, les beignets peuvent se conserver dans une boite en fer.

Beignets créoles au rhum et à la vanille

Pendant les jours de carnaval – particulièrement célébrés aux Antilles – ces délicieux beignets sont proposés aux passants comme friandise à tous les coins de rue. Délicieux et légers, ils conviendront également parfaitement pour accompagner un goûter gourmand pour les enfants, p.ex.

Pourim-kuchlich (beignets cuisine juive)

Dessert traditionnel de la cuisine juive, ces beignets sont excellents. Une pâte au levain qui gonfle et des triangles de pâte frits dans l’huile comme pour tous beignets. Une recette très simple et très économique. Pensez à incorporez le temps de pousse, 2 heures, dans la préparation des beignets.

Crimselich (beignets de Roumanie)

Les crimselichs sont des beignets dont la tradition vient de Roumanie. En guise de farine, on utilise du pain qui est trempé puis agrémenté de fruits secs et de rhum. Ensuite ils sont frits. Simples et faciles à réaliser, les crimselichs, dégustés tièdes, feront un dessert savoureux.

Beignets de Mardi-Gras

Le mardi gras est synonyme de bombance, on faisait la fête en mangent des gâteaux. Chaque région avait ses recettes, ici ce sont des beignets alsaciens dont la préparation est très simple. Ils étaient dégustés le plus souvent dehors, et se mangeaient sans façon.

Merveilles

C’est vrai que ces beignets sont de vraies petites merveilles, d’une belle couleur blond-doré et de formes superbes, telles des volutes. Leur goût est exquis et leur légèreté n’est plus à démontrer. Vous n’avez plus aucune excuse pour ne pas réaliser ces beignets pour le Carnaval. En pensant à préparer la pâte la veille.

Miches (beignets de Gascogne à l'Armagnac)

Les miches sont des beignets que l’on cuisine en Gascogne. A base d’un mélange de farine de blé et de maïs, ils sont parfumés à l’Armagnac. La réalisation en est simple et la pâte se prépare rapidement, mais doit être travaillée. L’huile de friture doit être de goût neutre, arachide ou pépins de raisins.

12 Recettes pour le Carnaval et mardi gras pour réaliser des beignets, beignets du carnaval, beignets du mardi gras et beignets sucrés à servir en desserts

Laurent Goffin 4.0 stars based on 35 reviews

4/5 sur 35 avis