Pâté de sanglier

Un de sanglier à mettre en bocaux et à stériliser pour une consommation ultérieure. L’idéal étant d’attendre au moins 1 mois. Les pâtés se servent dans leurs bocaux ou peuvent se démouler. La recette n’est pas très difficile. Si vous ne possédez pas de hachoir à grille fine, faites hacher chez le boucher.

Civet de marcassin à la gelée de groseille, poires rôties

Rien de tel que cette belle préparation de gibier pour combler vos invités lors des fêtes ; en laissant planer dans votre cuisine le fumet irrésistible de ce superbe plat mijoté qui combine à la perfection les tonalités musquées, fruitées ; l’acidité et la douceur.

Civet de marcassin

La chair du marcassin est plus appréciée que celle du sanglier. Cependant jusqu’à 12 à 18 mois les sangliers sont encore très bons. Si le sanglier vient d’être tué » il est nécessaire de la faire mariner plusieurs jours pour que la viande rassît et devienne plus tendre. Cuit longuement dans du vin rouge, des aromates et des légumes, le civet est un plat de roi.

Civet de daim

Un bon civet mais de daim pour changer. La viande est succulente et le plat forcément réussi d’autant qu’il est simple à cuisiner. L’idéal est de faire cuire ce plat mijoté la veille et de le réchauffer la jour-même, ce sera encore meilleur. 

Terrine de lièvre

Toute simple, cette terrine de lièvre met en valeur la saveur de la chair de lièvre en alternant des morceaux de lièvre et de la farce fine à la chair de lièvre. La difficulté de la recette est le désossage de la bête, vous pouvez demander à votre boucher de s’en charger.

Pâté de sanglier au cognac

Pour tous les inconditionnels de gibier, voici une belle préparation qui vous permettra de toujours emporter dans votre besace un délice pour accompagner votre casse-croûte !

Tournedos de biche au caramel de vinaigre balsamique au sirop de Liège

De délicieuses noisettes de biche enrobées de poitrine de porc juste saisies et accompagnée d’un vinaigre balsamique caramélisé. C’est une recette de gibier très simple mais absolument délicieuse. J’espère que vous profiterez des fêtes de fin d’année pour l’essayer.

Carbonnades de cerf à la bière trappiste de Chimay

Avec cette belle recette de terroir, soyez sûr d’offrir un sommet de la saveur à tous les amateurs de gibier. Une belle daube d’épaule de cerf, longuement et patiemment mijotée, accompagnée de quelques uns des ingrédients typiques de nos régions, si gourmandes ...

Râble de lièvre au foie gras cru de canard

Une préparation très gourmande et tout à fait indiquée dès que la saison du gibier commence. Utilisez de préférence le râble d’un jeune lièvre, plus tendre et plus juteux.

Râble de chevreuil aux poires et au confit d'airelles

Une préparation « royale » pour accommoder une belle pièce de chevreuil. Une recette de chasseur, dans la plus pure tradition.

52 Recettes de gibiers à poil pour réaliser des plat mijoté, terrine, terrines de gibier, civet et rôtis à servir en plats, entrées et hors d'oeuvres et entrées froides

Laurent Goffin 4.0 stars based on 35 reviews

4/5 sur 35 avis

Tourte de sanglier et champignons sauvages

La saison de la chasse et celle de la cueillette des champignons sont souvent parallèles. Une bonne raison de réunir du gibier et des champignons dans cette tourte exquise. La tourte, semblable au pie anglais, demande toujours une vraie pâte feuilletée. Un peu délicat à réaliser mais tellement bon.

Lièvre à la bourguignonne

Dégusté avec un chambertin, voici un plat de roi. Des morceaux de  lièvre marinés se transforment doucement dans une cocotte en chair fondante et parfumée. Un peu de travail et beaucoup de bonheur !

Carré de biche à la gelée de groseilles

Une belle recette de , grâce à l’association d’une marinade très riche et d’une réduction onctueuse et fruitée. L’utilisation de gelée de groseilles apporte à la fois une tonalité très douce (par le sucre) et une tendre pointe d’acidité (par le fruit) à la sauce.

Daube de lièvre l’alsacienne

Un plat fameux, facile à réaliser et ne nécessitant que peu d’ingrédients. Beaucoup d’atouts pour être adopté. Les viandes et les légumes sont d’abord dorés à la poêle puis mis dans une daubière ou une cocotte pour une longue et douce cuisson au four. Servez ce plat avec des pâtes fraîches.

Rôti de marcassin

Un filet de marcassin, préalablement mariné, saisi dans le beurre et cuit au four. Servi avec une sauce à base du jus de la marinade réduit et épicé et monté avec du chocolat. Un plat délicieux et original qui se sert accompagné des pommes sautés ou en compote, d’une fricassée de champignons ou de gnocchis.

Civet de Sanglier

Choisissez plutôt un jaune sanglier de 6 à 8 mois, la chair est la meilleure. Pour le civet utilisez de l‘épaule, de la poitrine, du bas-de-côtes ou du cuissot. La chair est mise dans une marine plusieurs jours et le jour même la cuisson est longue ce qui permet d’obtenir une sauce sirupeuse et concentrée. La réalisation n’est pas difficile.

Pâté  de chevreuil en croûte

Un délice absolu d’une grande finesse. Préparez une farce de chevreuil, ajoutez quelques lamelles fines de pommes de terre et mettez le tout à cuire au four dans une enveloppe de pâte feuilletée. Déguster sans modération avec une belle salade croquante.

Cuissot de chevreuil aux trois purées (céleris rave, haricots secs & purée de marrons)

Un beau cuissot bien de chevreuil bien lardé rôtit au four après avoir mariné 24 h avec des aromates. Il est accompagné d’une magnifique sauce et de 3 purées de légumes, une de haricots blancs, une de céleri et une de marrons. Une idée pour les fêtes

Estouffade de marcassin au vin rouge

La chair du ne demande pas de marinade, ce qui simplifie la recette. C’est un plat pour la saison de a chasse, pas difficile d’exécution et qui demande une préparation minimum et une longue cuisson. Vous le servirez avec des champignons de saison.

Côtelettes de biche et sa fricassée de  champignons au roquefort

Un plat suffisamment sophistiqué pour pouvoir prétendre être servir dans un repas de fête. La recette est très simple, à la portée de tous et vraiment délicieuse. Si vous ne trouvez pas de champignons frais, utilisez des champignons secs et faites-les tremper avant de les cuisiner. 

Côtelettes de chevreuil au poivre

Si vous trouvez du chez votre boucher ou si vous avez des amis chasseurs, n’hésitez pas à cuisiner les côtelettes. Cette recette vraiment simple et facile à réaliser, vous servirez les côtelettes avec des röstis ou une purée de céleri.

Filet de cerf sauté au genièvre

Contrairement à la croyance répandue que la préparation du gibier demande beaucoup de patience et de temps, voici une recette « express » qui vous permettra très rapidement d’accommoder délicieusement des filets de cerf ; presque aussi vite que pour la cuisson d’un plat de pâtes !

Râble de lièvre à la bière brune et patates douces caramélisées

Une présentation digne des grandes cuisines pour une recette classique typiquement belge, remise au goût du jour. L’ajout de patates douces légèrement caramélisées est particulièrement délicieux. Un plat de gourmet, dans le plus beau sens du terme, à servir avec amour et plaisir à tous ceux qui vous sont proche ...

Carré de biche aux chicons, crème au sirop de Liège

Je ne vous le cache pas, voici une de mes préparations préférées pour le : de beaux carrés de biche rôtis au four, servis sur un lit de blancs de poireaux, de chicons et d’ail poêlés dans une émulsion bien chaude parfumée au sirop de Liège (sirop de poires) : un régal irrésistible !

Couscous au gibier (sanglier & chevreuil)

Avec les gibiers de l’automne, le couscous prend d’autres saveurs, les arômes puissants de chairs du sanglier et du chevreuil se mêlent à celles des épices et des légumes. A essayer pour explorer un autre univers gustatif.

Filets de biche aux figues, sauce pain d'épice

Un plat de fête avec du caractère : un beau filet de biche – farci avec des figues puis ficelé et rôti au four – le tout servi avec des navets poêlés et caramélisés arrosés d’une sauce délicate au pain d’épice. Que la fête commence !

Selle de chevreuil rôtie, sauce à la crème

Une selle de chevreuil simplement rôtie au four et une sauce à la crème et gelée de groseilles. Accompagnée d’une fricassée de champignons des bois ou de légumes d’hiver. Un plat simple et facile à réaliser à la saison de la chasse.

Poêlée de cerf

Un plat remarquable à cuisiner pour un repas de  retour de chasse ou pour cuisiner un reste de viande de cerf.  La réalisation en est facile et la cuisine en est rapide puisque la base est composée de viande de cerf déjà cuite. 

Gigue de daim et sa purée de cacahuètes 

Un plat pour assemblée de nombreux convives car la gigue est un morceau conséquent. Elle est simplement rôtie au four et  servie accompagnée d’une sauce aux cacahuètes et aux tomates. Le tout est facile à réaliser, pensez à bien surveiller la cuisson de la gigue.

Terrine de marcassin aux pruneaux et pistaches

Une ou deux tranches de terrine accompagnées de salade et de petits légumes, voila un repas sympathique et agréable. La réalisation n’en est pas compliquée et la terrine se prépare 5 jours avant d’être consommée. 

Jarret de cerf aux carottes, en gelée

Une manière originale de déguster le gibier, sous forme d’une terrine savoureuse, légère et rafraîchissante. Parfait pour accompagner avec gourmandise vos pique-niques champêtres ou votre casse-croûte.

Jarret de biche aux cerises griottes

Un plat de gibier délicieusement mijoté et merveilleusement relevé grâce à la saveur forte et douce à la fois des cerises griottes. Une recette vraiment gourmande.

Cuissot de marcassin rôti

Autour d’un cuissot de marcassin, on peut être nombreux à se réunir pour le déguster. La recette est simple et facile à réaliser. La préparation est rapide et la cuisson au four longue. A servir avec une purée de pommes de terre ou de légumes racines ou des vraies pommes dauphines.  

Gigue de chevreuil rôtie

La chair de jeune chevreuil est très délicate et tendre et en automne, on en trouve chez les bouchers. Comme la plupart des gibiers, ce sont des animaux d’élevage qui se cuisinent comme d’autres viandes, plus besoin de faisandage et longue marinade, pour éliminer les toxines provoquées par la chasse.

Côtes de daim, sauce aux kumquats

Pour accompagner la chair tendre du daim, une belle sauce acidulée aux kumquats. Vous préparez la sauce avant de faire cuire rapidement les côtes à la poêle ou sur un grill.  La recette peut se faire avec des côtes de cerf ou de biche.

Carré de biche au porto, cassis et oignon rouge

Bien souvent – en plus de la mise en valeur d’un beau produit - la vous permet également de mettre l’accent sur la présentation. Notre belle recette d’aujourd’hui vous permettra d’offrir autant de plaisir au regard que lors de la dégustation.

Noix de marcassin poêlée à la grappa

Une délicieuse recette de marcassin avec une note originale à la grappa. Un régal raffiné et très original pour tous les amateurs de gibier.

Lièvre émietté à l’ancienne

Un plat superbe et une belle recette pour cuisiner le lièvre. Une lente et douce cuisson après une marinade, suivie à la fin de la cuisson, dans sa marinade,  d’un désossage complet de la bête. Servi dans sa sauce avec des pâtes fraîches ou des gnocchis. 

Lièvre au foie gras au vin rouge à l’impériale

Impérial, le terme n’est pas usurpé pour ce plat magnifique qui se mange à la cuiller. Il demande une préparation assez longue mais ne présente pas de difficulté particulière. Il vous faut un beau levreau assez gros, un peu de mie de pain, du foie gras et du bon vin rouge de Bordeaux ou Bourgogne. Comptez 24 h de marinade, à réparer la veille donc.

Râble de lièvre mariné au thym, pommes reinette

Une préparation très gourmande et tout à fait indiquée pour tous les amateurs de gibier. Utilisez de préférence le râble d’un jeune lièvre, plus tendre et plus juteux.

Lapin de garenne aux pruneaux

Le lapin de Garenne est reconnaissable du lapin domestique avec les longues pattes et ses grandes oreilles, sa chair est aussi très différente. Pour la mettre en valeur, cuisinez ce plat très simple mais très savoureux. Lapin et pruneaux marinent séparément mais se réunissent en fin de cuisson. Vous pouvez aussi faire un mélange pruneaux-raisins ou n’utilisez que des raisins. Cuisson dans une cocotte.

Lièvre au vin rouge farci au lard et persil en Chabessal

Une recette assez rustique mais néanmoins très savoureuse. Elle a aussi le mérite d’être très facile à préparer. Une farce de lard, persil et mie de pain, une longue cuisson dans une cocotte. Il est indispensable de la servir avec une fricassée de champignons de saison : cèpes, pieds de mouton, trompettes de la mort…

Côtelettes de marcassin aux cèpes. 

Les marcassins mangent certainement des cèpes dans les forêts. Une bonne raison pour les réunir dans ce plat : des côtelettes grillées et rosées à cœur de marcassin, cèpes sautés et sa sauce veloutée aux cèpes.

Rôti de sanglier aux airelles

Un plat parfait dans la tradition des alliances classiques avec les fruits rouges et acides. Le rôti sera fait dans l’épaule ou le cuissot désossé.  Il fait surveiller la fin de la cuisson en piquant la viande avec un couteau. Lorsque le sang ne coule plus, le rôti est cuit.

Civet de lièvre à la flamande

Une belle manière de cuisiner le lièvre comme son cousin le lapin. Un plat mijoté facile et délicieux qui demande une lente et douce cuisson. A servir avec des pommes au four garnies de gelée de groseilles ou d’airelles ou des pâtes fraîches.

Noisettes de marcassin au genièvre

Une recette très parfumée et facile à réaliser. Vous servirez les noisettes de marcassin sur des galettes de pommes de terre accompagnées de pommes fruits et d’airelles. C’est un plat très simple qui a beaucoup de saveur et d’allure.

Pavés de chevreuil aux deux choux.

Pourquoi pas du chevreuil pour le réveillon de Noël? Avec ce plat, facile à préparer et très goûté. Les choux sont cuits séparément aux parfums et offrent des saveurs différentes. Les pavés de chevreuil servis saignant sont simplement poêlés. 

Pain de lièvre à la sauce poivrade

A la saison de la chasse, il est facile de cuisiner ce pain de lièvre. Facile à réaliser avec la chair de la bête mélangée à une béchamel, de la crème et des œufs. Cuisson au four au bain-marie dans un grand moule ou dans des petits moules individuels. La cuisson sera alors moitié moins longue.

Côtes de chevreuil poêlées à la gelée de coings

Une manière rapide et savoureuse pour préparer quelques belles côtes de chevreuil. Qui a dit que les préparations de gibier sont longues et laborieuses ...?

Terrine de lièvre aux châtaignes

Une sympathique et savoureuse terrine pour cuire au four ou faire des conserves. De la chair de lièvre marinée, des châtaignes et d’autres ingrédients et mettez soit dans une terrine et cuisson au four, soit dans des bocaux et 120 mn de stérilisateur pour des plaisirs différés.

Noisettes de chevreuil aux poires au vin

Pour ce plat réalisé avec la viande la plus fine, utilisez une selle de chevreuil : les filets seront coupés en noisettes et les os serviront à réaliser la garniture. La recette se réalise en 2 temps. Le 1e jour, cuisson de la garniture aromatique et le lendemain cuisson des noisettes de chevreuil et de sa garniture.

Côtelettes de daim aux poires et à la choucroute

A la manière de l’oie à la choucroute, cette manière d’accommoder les côtelettes de daim ou de cerf ou de tout autre gibier est excellente et plutôt facile à préparer. Choisissez de grosses poires à chair ferme et de la choucroute déjà cuite.

Carré de côtelettes de biche aux légumes racines, sauce aux airelles

Un plat tout à fait délicieux qui retrouve des saveurs oubliées. Les côtelettes cuisent comme un carré de porc ou un carré d’agneau. Les légumes racines sont cuits à l’eau et sont ajoutés en fin de cuisson. Une recette très simple.

Râble de lièvre au raisin et marc de Bourgogne

Malgré son nom ce plat n’est pas dramatiquement difficile à réaliser au contraire. Les râbles sont cuisinés de manière simple : rôtis au four après avoir séjournés dans une marinade aromatisée au marc de bourgogne et servis avec de beaux raisins, pelés et épépinés (on en trouve d’exquis en boite ainsi préparés). Comptez un râble pour 2 personnes.

Noisettes de marcassin au genièvre

Délicieuses et tendres, les noisettes de marcassin font un plat très réussi. Selon la taille du marcassin, vous compterez 1 ou 2 noisettes par personne.  Vous servirez ce plat avec des pommes et des poires sautées au beurre ou cuites au four ou des galettes de pommes de terre. 

Longe de faon aux trompettes de la mort

La longe de faon est probablement la pièce de gibier la plus tendre et la plus savoureuse que vous puissiez trouver. Voici une belle recette pour la préparer comme il faut, dans l’esprit des ingrédients disponibles en période de chasse.

Rôti de biche à l’orange

Le rôti de biche dans le filet cuit rosé à cœur est servi avec une des oranges aigres-douces confites et un riz nature ou une purée de légumes. Un plat très orignal et assez facile à réaliser. 

Jambon de biche, fromage de chèvre chaud et confit de figues

Voici une très belle entrée de fête, typiquement ardennaise et parfaite pour précéder vos agapes de fin d’année (ou toute autre occasion) en leur apportant une touche de terroir très originale : la combinaison succulente de belles tranches de jambon de biche, d’un rondin de Bastogne (fromage de chèvre) chaud et parfumé au sirop de Liège, d’une compote tiède de poireaux additionné d’un confit épicé de figues fondantes au miel.

Pavés de sanglier et frites de polenta 

Une très belle recette de gibier qui fera sensation pour un magnifique repas de fête. Les frites de polenta accompagnent à merveille les plats en sauce.