Inscrivez-vous à notre newsletter

La dose gourmande hebodmadaire pour les amoureux du goût! Chaque semaine, découvrez des recettes garanties 100% plaisir et de saison!

 

Plats et Gibiers

111 Idées originales de recettes de plats et gibiers

Gigue de chevreuil rôtie

La chair de jeune chevreuil est très délicate et tendre et en automne, on en trouve chez les bouchers. Comme la plupart des gibiers, ce sont des animaux d’élevage qui se cuisinent comme d’autres viandes, plus besoin de faisandage et longue marinade, pour éliminer les toxines provoquées par la chasse.

Civet de marcassin

La chair du marcassin est plus appréciée que celle du sanglier. Cependant jusqu’à 12 à 18 mois les sangliers sont encore très bons. Si le sanglier vient d’être tué » il est nécessaire de la faire mariner plusieurs jours pour que la viande rassît et devienne plus tendre. Cuit longuement dans du vin rouge, des aromates et des légumes, le civet est un plat de roi.

Tournedos de biche au caramel de vinaigre balsamique au sirop de Liège

De délicieuses noisettes de biche enrobées de poitrine de porc juste saisies et accompagnée d’un vinaigre balsamique caramélisé. C’est une recette de gibier très simple mais absolument délicieuse. J’espère que vous profiterez des fêtes de fin d’année pour l’essayer.

Faisan aux figues avec une purée de pomme de terre aux olives

Le titre de cette recette est un vrai roman mais il en vaut la peine. Recette du midi et plus exactement du Roussillon, elle utilise les ingrédients typiques de cette région : figues, olive et huile d’olive, le rancio, l’ail et pourquoi pas l’oignon de Trébons.

Terrine de lièvre

Dite à l’ancienne, cette terrine est remarquable, à faire au moment de la chasse pour un repas entre amis fins gourmets.

Civet de jeune cerf mariné au vin rouge

Une recette de gibier comme on les aime : quelques beaux morceaux de filet de cerf marinés pendant 24h dans un bon vin rouge puis lentement mijotés dans une sauce parfumée ; agrémentée de la marinade et du sang de la bête! Pour ceux qui découvrent le gibier, c'est une belle manière de s’initier aux saveurs riches et gastronomiques des préparations de gibier.

Poule faisane en cocotte farcie à la poitrine fumée et aux truffes

Il faut profiter en hiver des produits de la chasse, souvent délaissés, la poule faisane est plus tendre que le mâle et sa chair plus fine. Voici une recette de fêtes simple à réaliser et originale.

Civet de lièvre

Existe-t-il un plat plus classique et plus traditionnel que le civet de lièvre. Si vous trouvez un beau lièvre, mettez vous aux fourneaux, vous ne le regretterez pas. Le sang nécessaire à la réalisation de la recette vous sera donné par votre boucher ou par l’ami chasseur qui vous aura fourni ce lièvre. L’accompagnement traditionnel est des pommes vapeur ou des pâtes fraîches, vous pouvez changer avec des marrons, des fruits d’automne, des purées de légumes.

Lièvre à la Royale

Le terme royal n’est pas usurpé pour ce plat à base de lièvre. Cette recette, difficile, est réservée aux cuisinières expérimentées. Mais le résultat est absolument exceptionnel. Une chair tendre et moelleuse, parfumée de ses propres arômes et de celles du vin et des ingrédients avec lesquels il a été cuisiné. C’est vraiment un plat d’anthologie qu’il faut avoir mangé une fois dans se vie.

Lapin de Garenne à la « Saugrenée »

Le lapin de garenne à la chair très savoureuse, parfumée des herbes dont il fait son ordinaire, qui n’en sera que meilleure agrémentée des saveurs corsées de la sauce qui lui donne son nom et qui s’interpénétreront durant la cuisson à l’étouffée. A servir avec un plat de lentilles et de châtaignes.

Pavé de chevreuil, purée de panais et de topinambours et douces épices

Le chevreuil est le plus fin des gibiers, sa chair fondante et goûteuse se prête à des préparations savoureuses comme ce simple pavé braisé accompagné de deux subtiles purées de légumes oubliés relevées de parfums délicats. Un plat léger et raffiné pour un repas chic.

Fricassée de Marcassin au muscadet à la façon « Obélix »

C’est le plat préféré du célèbre Obélix, nous vous proposons des parts un peu moins copieuses et une préparation un peu plus cuisinée mais simple à réaliser avec des produits de la région des irréductibles gaulois. La marinade qui précède la réalisation de cette fricassée sert seulement à parfumer la viande, elle n’est pas nécessaire pour du gibier d’élevage.

Salmis de faisan au foie gras flambé à l'armagnac

Recette du terroir, plat de chasseur qui peut devenir un plat de fêtes en sophistiquant les ingrédients.

Ragoût de chevreuil aux patates douces et shiitake

Un ragoût longuement mijoté permet de révéler merveilleusement les saveurs du gibier. J’aime particulièrement pour cette recette l’utilisation de patates douces qui apportent un complément de douceur et de shiitake qui relève « juste comme il faut » la saveur du chevreuil.

Râbles de lièvre, sauce à la manière du civet

Il faut des râbles de lièvre très tendres, utilisez ceux du civet. Les râbles doivent être cuits rosés. Vous pouvez utiliser les restes de sauce du civet ou faire cette sauce comme la recette le montre. Si le lièvre est chassé en début de saison, vous pouvez l’accompagner de flans de tomates.

Cuissot de marcassin aux pruneaux et au vin chaud

Délicieuse préparation que ce cuissot de marcassin, les parfums et les saveurs de la viande et de son accompagnement se mêlent avec bonheur. Facile à préparer, les pruneaux peuvent être cuits à l’avance et juste réchauffés au moment du service. Et le cuissot cuit tout seul dans son four. Pensez seulement à le faire mariner un jour à l’avance.

Râble de lièvre farci aux herbes et champignons des bois

Tout l’automne dans ce plat, le gibier, les champignons, les airelles et les légumes racines. Il vous suffit de les apparier avec tout le talent que vous avez. Ce plat est assez simple, il faut de la patience et de la minutie mais il est rapide à réaliser. N’hésitez pas, vous en serez ravi.

Faisan au vin rouge et aux raisins, polenta

Pour des cuisiniers débutants, voici un plat facile à réaliser. La préparation en est simple et la cuisson facile, il faut cependant bien respecter le temps de cuisson. Accompagné d’une polenta qui se cuit une ½ heure à l’avance, on évite ainsi l’énervement au moment de terminer la préparation de la recette.

Levraut en gibelotte

Beaucoup plus simple que le civet, beaucoup plus rapide aussi, cette recette est idéale pour un levraut ou même un jeune lapin à la chair plus tendre. Vous l’accompagnerez d’une bonne purée de pommes de terre bien embeurrée.

Baekoffe de gibier aux légumes

Comment transformer un plat typiquement alsacien en plat de chasse ? En modifiant les ingrédients qui composent ce plat. Les savoureuses viandes de gibier remplacent les classiques veau et agneau. Cuites à l’étouffée avec des légumes d’hiver, c’est un plat de roi.

Perdrix rôties à la crème au porto

La chair fine et délicate des perdrix s’épouse à merveille avec la sauce délicieuse de cette préparation. N’hésitez pas à proposer ce plat à vos enfants, pour leur faire découvrir la saveur fine et si particulière du gibier.

Faon à la betterave rouge, croquettes de pommes de terre au fromage de chèvre

Un plat parfait pour célébrer les délices du gibier : Du filet de faon, délicatement saisi au four et rosé à cœur, accompagné de betterave rouge fumée par une préparation très originale et de succulentes croquettes de pommes de terre farcies au fromage de chèvre. Un festin de rois !

Brochettes de grives rôties, risotto aux champignons sauvages

Une recette pour des chasseurs, de délicieuses petites grives bien dodues cuites embrochées après avoir été bardées de lard. Le risotto aux champignons sauvages rappelle la nature où elles ont vécu. Pour faciliter la tâche, il peut se préparer à l’avance et se réchauffer au moment de servir. Si vous ne chassez pas ou si vous ne trouvez pas de grives chez votre volailler, utilisez des cailles.

Filet de cerf à la poire et au cassis

Une préparation fine et élégante, offrant la palette complète des ingrédients qui épousent particulièrement bien le grand gibier.

Pot au feu de gibier

Puisque c’est la saison de la chasse, pourquoi ne pas cuisiner le gibier à plume et à poil en long mijotage dans un pot au feu avec les légumes d’automne ? Cette recette est très simple à réaliser, elle nécessite une préparation rapide et ensuite cela cuit tout seul. Cela réconcilie avec la cuisine.

Noisettes de daim, purée de lentilles

Maintenant que les élevages de daims sont partout, il est facile de se procurer une selle de daim dans laquelle on tranchera ou fera trancher des petites noisettes de 4 à 5 cm d’épaisseur. Juste saisi à la poêle et accompagnées d’une purée de lentilles qui est finalement plus longue à préparer que la viande.

Daube de lièvre accompagnée de Spätzle comme en Alsace

La chasse a toujours été, dans toutes les régions, une activité importante ce qui fait que chaque province a créé sa propre manière de cuisiner le gibier. En Alsace, un lièvre qui cuit longtemps en confisant que l’on accompagne des Spätzle, mi-pâtes, mi-gnocchis, absolument délicieux.

Côtes de marcassin aux truffes, pommes de terre aux lentilles du Puy

C’est toute la saveur de ce gibier princier des Ardennes que l’on retrouve dans cette très fine préparation. Une célébration de tous les parfums et de toutes les succulences fortes de la terre et de la forêt.

Côtelettes de Marcassin aux airelles et sa purée de lentilles

Du marcassin est toujours très apprécié des gastronomes. Pour changer des classiques pièces en marinades, ces côtelettes nécessitent une préparation plus courte, simplement accompagnées d’une sauce aux airelles et d’une purée de lentilles parfumée. La sauce aux airelles se trouve toute prête dans le commerce sous le nom de Cranberries sauce.

Gigue de chevreuil Saint-Hubert

Une préparation royale et festive pour accommoder une belle gigue de chevreuil ; marinée délicatement au préalable au vin rouge et aux légumes.

Cuisse de marcassin au poivre vert

Une préparation de gibier qui va plaire aux petits comme aux grands, grâce à tendresse de la viande de marcassin et au crémeux de la sauce au poivre vert.

Cuissot de chevreuil aux trois purées (céleris rave, haricots secs & purée de marrons)

Un beau cuissot bien de chevreuil bien lardé rôtit au four après avoir mariné 24 h avec des aromates. Il est accompagné d’une magnifique sauce et de 3 purées de légumes, une de haricots blancs, une de céleri et une de marrons. Une idée pour les fêtes

Terrine de Lièvre aux airelles

Un bon lièvre, voire même un levraut qui sera moins gros, à la chair puissante et délicate à la fois, une bonne et belle farce, quelques herbes et des fruits des bois, tous les ingrédients d’une bonne terrine sont réunis. A vous de jouer et de modifier, si vous le désirez, les parfums de cette terrine en y ajoutant les ingrédients de votre choix.

Noisettes de chevreuil aux pâtes fraîches et airelles

Une recette de gibier rapide et facile à préparer. Les pâtes fraîches et les airelles apportent une tonalité légère et savoureuse à l’ensemble.

Couscous au gibier (sanglier & chevreuil)

Avec les gibiers de l’automne, le couscous prend d’autres saveurs, les arômes puissants de chairs du sanglier et du chevreuil se mêlent à celles des épices et des légumes. A essayer pour explorer un autre univers gustatif.

Canard sauvage rôti aux figues et aux raisins blancs

Un mariage savoureux, qui devrait plaire à tous les amateurs de gibier. La chair du canard sauvage se prête à merveille pour ce sucré salé avec les figues et raisin blanc. Une recette parfaite pour l'automne!

Pâté de sanglier au cognac

Pour tous les inconditionnels de gibier, voici une belle préparation qui vous permettra de toujours emporter dans votre besace un délice pour accompagner votre casse-croûte !

Sanglier aux pruneaux

L’intérêt gastronomique de cette recette réside dans le fait qu’une partie de la cuisson de la viande se fait par sa longue marinade au vin rouge, qui attendrit et « cuit » une première fois la viande avant sa véritable cuisson sur le feu. La cuisson de viande de sanglier demande en effet un peu plus de « préparation » ; par son côté naturel moins tendre et un peu plus filandreux. Mais préparée de cette façon, ce n’est que du plaisir dès la première bouchée !

Carbonnades de cerf à la bière trappiste de Chimay

Avec cette belle recette de terroir, soyez sûr d’offrir un sommet de la saveur à tous les amateurs de gibier. Une belle daube d’épaule de cerf, longuement et patiemment mijotée, accompagnée de quelques uns des ingrédients typiques de nos régions, si gourmandes ...

Faisan rôti à la crème au curry

Une préparation très réussie et qui va plaire à tous les amateurs de gibier, grâce à la marinade qui précède la cuisson en cocotte du faisan. J’aime particulièrement la note d’exotisme savoureuse apportée par l’utilisation du curry doux.

Noix de marcassin poêlée à la grappa

Une délicieuse recette de marcassin avec une note originale à la grappa. Un régal raffiné et très original pour tous les amateurs de gibier.

Civet de Sanglier

Choisissez plutôt un jaune sanglier de 6 à 8 mois, la chair est la meilleure. Pour le civet utilisez de l‘épaule, de la poitrine, du bas-de-côtes ou du cuissot. La chair est mise dans une marine plusieurs jours et le jour même la cuisson est longue ce qui permet d’obtenir une sauce sirupeuse et concentrée. La réalisation n’est pas difficile.

Perdrix au boudin noir, au lard et au chou vert

Pour tous les amateurs de gibier, voici une très belle recette qui concilie gourmandise et raffinement. Un plat mijoté longuement, afin de révéler toutes les saveurs des ingrédients.

Filet de cerf sauté au genièvre

Contrairement à la croyance répandue que la préparation du gibier demande beaucoup de patience et de temps, voici une recette « express » qui vous permettra très rapidement d’accommoder délicieusement des filets de cerf ; presque aussi vite que pour la cuisson d’un plat de pâtes !

Râble de lièvre mariné au thym, pommes reinette

Une préparation très gourmande et tout à fait indiquée pour tous les amateurs de gibier. Utilisez de préférence le râble d’un jeune lièvre, plus tendre et plus juteux.

Râble de lièvre au marc de Bourgogne

Un must absolu pour tous les amateurs de gibier : des râbles de lièvre marinés au vin puis préparés le lendemain dans une sauce crémeuse et onctueuse au marc de Bourgogne ; accompagné d’une purée fine et délicate de céleri-rave. Délicieusement irrésistible !

Cocotte de faisan au madère et aux chicons caramélisé

Deux belles poules faisanes rôties en cocotte, de beaux chicons fondants et légèrement caramélisés, le tout nappé d’une sauce crémeuse relevée au madère ou au porto … un régal simple et succulent !

Estouffade de marcassin au vin rouge

La chair du ne demande pas de marinade, ce qui simplifie la recette. C’est un plat pour la saison de a chasse, pas difficile d’exécution et qui demande une préparation minimum et une longue cuisson. Vous le servirez avec des champignons de saison.

Faisan rôti à la choucroute

Un plat festif qui permet de présenter du gibier avec une recette originale et qui sort de l’ordinaire. De plus, le mariage du faisan rôti avec la choucroute est totalement réussi et offre une palette de saveurs irrésistibles, qui réconfortent aussi bien le corps que l’âme.

Canard Colvert à l'Armagnac, à la solognote

Au retour de la chasse, préparez ce plat délicieux et simple à réaliser. Plumez et videz, le colvert est farci et rôti et accompagné d’une sauce très goutée de tomates et d’oignons. Entre la préparation et la cuisson, comptez une nuit de repos, le temps que la chair du canard s’imprègne des arômes de la farce.

Râble de lièvre au foie gras cru de canard

Une préparation très gourmande et tout à fait indiquée dès que la saison du gibier commence. Utilisez de préférence le râble d’un jeune lièvre, plus tendre et plus juteux.

Râble de lièvre à la basquaise

Une délicieuse variante estivale aux recettes classiques pour la préparation des râbles de lièvre.

Noisettes de chevreuil aux poires au vin

Pour ce plat réalisé avec la viande la plus fine, utilisez une selle de chevreuil : les filets seront coupés en noisettes et les os serviront à réaliser la garniture. La recette se réalise en 2 temps. Le 1e jour, cuisson de la garniture aromatique et le lendemain cuisson des noisettes de chevreuil et de sa garniture.

Faisan au pot

Le faisan cuit ainsi est le plus simple et le plus savoureux que l’on puisse déguster. Le faisan cuit dans le bouillon d’un pot au feu ce qui garanti une chair moelleuse et est servi avec une sauce à la saveur extraordinaire réalisée avec le bouillon réduit et complétée de crème. On le sert avec des pâtes fraîches aux truffes ou nature.

Cuissot de marcassin à l’orange

La chair des marcassins tués à l’automne est savoureuse parfumée des glands, champignons et racines qu’ils ont mangés. Cuisinée de cette manière elle en sera encore plus savoureuse. Les oranges apportant une saveur supplémentaire qui avive celle du marcassin. La recette est assez simple. Vous servirez ce cuissot avec des pâtes fraiches ou une semoule de couscous

Faisan truffé à l'Armagnac

La chair du faisan est d’une grande finesse. Ce petit oiseau (comptez 1 faisan pour 2 ou 3 personnes) cuisiné selon cette recette conservera toutes ses qualités. La cuisson est longue et en 2 parties, mais la réalisation est très facile et très simple, l’armagnac et la truffe lui donnent un air de fête.

Ramequins de lièvre persillé à la moutarde verte

Une entrée froide, à servir sur des toasts bien chauds. La finesse de texture de la chair de lièvre persillée et parfumée à la moutarde à l’estragon devrait plaire à plus d’un gourmet !

Tourte de sanglier et champignons sauvages

La saison de la chasse et celle de la cueillette des champignons sont souvent parallèles. Une bonne raison de réunir du gibier et des champignons dans cette tourte exquise. La tourte, semblable au pie anglais, demande toujours une vraie pâte feuilletée. Un peu délicat à réaliser mais tellement bon.

Cailles au vin rouge à la pancetta et champignons shiitake

Une bonne petite recette française, facile à réaliser. Avec toute de même une variation, puisque j’ai ici remplacé le vin blanc par du vin rouge et mélangé champignons de Paris et champignon shiitake pour une touche d’exotisme.

Carré de côtelettes de biche aux légumes racines, sauce aux airelles

Un plat tout à fait délicieux qui retrouve des saveurs oubliées. Les côtelettes cuisent comme un carré de porc ou un carré d’agneau. Les légumes racines sont cuits à l’eau et sont ajoutés en fin de cuisson. Une recette très simple.

Faisan mijoté aux chicons, sauce à la bière trappiste

Une belle recette de , typique de la région du Brabant. La magie gastronomique opère merveilleusement grâce à la combinaison de chicons, de bière trappiste et de petits lardons mêlés à la crème fraîche pour agrémenter un beau faisan cuit en cocotte et moelleux à cœur.

Noisettes de marcassin au genièvre

Une recette très parfumée et facile à réaliser. Vous servirez les noisettes de marcassin sur des galettes de pommes de terre accompagnées de pommes fruits et d’airelles. C’est un plat très simple qui a beaucoup de saveur et d’allure.

Cuisses de canard Colvert confites en pot-au-feu

Un plat mijoté merveilleux où les cuisses de canard prennent le temps de se confire lentement dans un pot-au-feu riche en légumes. Un plat réconfortant, à servir lors des périodes hivernales de grand froid.

Vanneaux au four à l'armagnac

Le vanneau est un oiseau échassier proche de la bécasse, mais à la chair plus fine et plus délicate. A proposer à tous les amateurs de gibier, en quête de saveurs nouvelles et originales.

Lièvre au vin rouge farci au lard et persil en Chabessal

Une recette assez rustique mais néanmoins très savoureuse. Elle a aussi le mérite d’être très facile à préparer. Une farce de lard, persil et mie de pain, une longue cuisson dans une cocotte. Il est indispensable de la servir avec une fricassée de champignons de saison : cèpes, pieds de mouton, trompettes de la mort…

Côtelettes de chevreuil au poivre

Si vous trouvez du chez votre boucher ou si vous avez des amis chasseurs, n’hésitez pas à cuisiner les côtelettes. Cette recette vraiment simple et facile à réaliser, vous servirez les côtelettes avec des röstis ou une purée de céleri.

Râble de lièvre à la bière brune et patates douces caramélisées

Une présentation digne des grandes cuisines pour une recette classique typiquement belge, remise au goût du jour. L’ajout de patates douces légèrement caramélisées est particulièrement délicieux. Un plat de gourmet, dans le plus beau sens du terme, à servir avec amour et plaisir à tous ceux qui vous sont proche ...

Perdrix en croûte aux morilles

Un plat plutôt sophistiqué pour un repas chic. Des perdrix, des morilles ou des cèpes, à défaut des champignons de Paris. La croûte est formée d’escalopes et de jambon fumé, les arômes sont donc fameuses. La recette est un peu longue mais le résultat vaut l’effort et le temps passé. A défaut de perdrix vous prendrez une volaille à votre choix.

Râble de lièvre au raisin et marc de Bourgogne

Malgré son nom ce plat n’est pas dramatiquement difficile à réaliser au contraire. Les râbles sont cuisinés de manière simple : rôtis au four après avoir séjournés dans une marinade aromatisée au marc de bourgogne et servis avec de beaux raisins, pelés et épépinés (on en trouve d’exquis en boite ainsi préparés). Comptez un râble pour 2 personnes.

Jarret de cerf aux carottes, en gelée

Une manière originale de déguster le gibier, sous forme d’une terrine savoureuse, légère et rafraîchissante. Parfait pour accompagner avec gourmandise vos pique-niques champêtres ou votre casse-croûte.

Cailles aux truffes et aux mousserons

Des petites cailles bien dodues, de belles truffes fraîches et des mousserons « pieds violets », voila un beau début pour cette recette de fête. Ce plat qui n’est pas difficile à réaliser, elle demande juste un peu de temps et de travail, mais le superbe résultat le vaut bien. A défaut de mousserons d’autres champignons de saison, voire de Paris feront l’affaire.

Grives farcies au foie gras truffé cuites en cocottes à la parisienne

Les grives sont des oiseaux délicieux et préparés ainsi ils vont garder leur saveur et leur moelleux. Les grives sont farcies d’une fine farce et de foie gras et cuisent à couvert dans une cocotte. La réalisation de la recette est facile et ne demande aucun savoir-faire particulier. La farce peut se cuisiner à l’avance. Si vous ne savez pas désosser à cru, et si votre volailler ne me fait pas, cuisinez des grives non désossées.

Râble de chevreuil aux poires et au confit d'airelles

Une préparation « royale » pour accommoder une belle pièce de chevreuil. Une recette de chasseur, dans la plus pure tradition.

Estouffade de perdrix aux champignons des bois à la mode de Cluny (Bourgogne)

Voici un plat parfait pour un repas de fête campagnard mais un peu sophistiqué : une version améliorée de la perdrix aux choux. Avec des champignons des bois, des échalotes savoureuses, du jambon cru et un délicieux Mersault. Le plat cuit longuement dans une cocotte qui va passer à table pour le service.

Lapin de garenne aux pruneaux

Le lapin de Garenne est reconnaissable du lapin domestique avec les longues pattes et ses grandes oreilles, sa chair est aussi très différente. Pour la mettre en valeur, cuisinez ce plat très simple mais très savoureux. Lapin et pruneaux marinent séparément mais se réunissent en fin de cuisson. Vous pouvez aussi faire un mélange pruneaux-raisins ou n’utilisez que des raisins. Cuisson dans une cocotte.

Salmis de palombes à l'Armagnac comme au Pays Basque

La saison des palombes est une période sacrée dans le . Tous les chasseurs cuisinent les palombes et il existe différentes recettes. Essayez celle-ci qui est excellente et plutôt facile à cuisiner.

Pain de lièvre à la sauce poivrade

A la saison de la chasse, il est facile de cuisiner ce pain de lièvre. Facile à réaliser avec la chair de la bête mélangée à une béchamel, de la crème et des œufs. Cuisson au four au bain-marie dans un grand moule ou dans des petits moules individuels. La cuisson sera alors moitié moins longue.

Carré de biche au porto, cassis et oignon rouge

Bien souvent – en plus de la mise en valeur d’un beau produit - la vous permet également de mettre l’accent sur la présentation. Notre belle recette d’aujourd’hui vous permettra d’offrir autant de plaisir au regard que lors de la dégustation.

Jarret de biche aux cerises griottes

Un plat de gibier délicieusement mijoté et merveilleusement relevé grâce à la saveur forte et douce à la fois des cerises griottes. Une recette vraiment gourmande.

Carré de biche aux chicons, crème au sirop de Liège

Je ne vous le cache pas, voici une de mes préparations préférées pour le : de beaux carrés de biche rôtis au four, servis sur un lit de blancs de poireaux, de chicons et d’ail poêlés dans une émulsion bien chaude parfumée au sirop de Liège (sirop de poires) : un régal irrésistible !

Rôti de marcassin

Un filet de marcassin, préalablement mariné, saisi dans le beurre et cuit au four. Servi avec une sauce à base du jus de la marinade réduit et épicé et monté avec du chocolat. Un plat délicieux et original qui se sert accompagné des pommes sautés ou en compote, d’une fricassée de champignons ou de gnocchis.

Potée de perdreaux rouges aux légumes (chou, navets, poireaux & carottes)

Un plat rustique mais irrésistible. Cuits de cette manière les perdreaux se mangent saignant à la jointure comme des pigeons. Imprégnés de la saveur et des arômes de la potée, leur chair est absolument sublime. A essayer impérativement.

Lièvre à la bourguignonne

Dégusté avec un chambertin, voici un plat de roi. Des morceaux de  lièvre marinés se transforment doucement dans une cocotte en chair fondante et parfumée. Un peu de travail et beaucoup de bonheur !

Perdrix aux champignons

Des perdrix, des champignons, la forêt dans votre assiette. Les perdrix sont cuites au four enveloppées d’une barde et accompagnées de champignons et d’une sauce veloutée. Une recette simple et facile à préparer.

Perdreaux farcis aux cèpes

A la saison de la chasse, les perdreaux sont de retour. Leur chair succulente sera encore magnifiée avec cette race de cèpes dont les arômes imprègnent la chair des perdreaux durant la cuisson. Rôtis en cocotte tout simplement. Comptez 1 perdreau pour deux et servez avec une fricassée de cèpes.

Côtelettes de grives farcies à l'Armagnac

Les oiseaux étant petits, les côtelettes de grive sont façonnées dans une crépine avec des demi-grives désossées et de la farce. L’opération est un peu longue et demande un certain savoir-faire. Le reste de la recette est simple. La farce et la sauce se préparent la veille. Le meilleur accompagnement sera une purée de légumes ou une fricassée de champignons de saison.

Carré de biche à la gelée de groseilles

Une belle recette de , grâce à l’association d’une marinade très riche et d’une réduction onctueuse et fruitée. L’utilisation de gelée de groseilles apporte à la fois une tonalité très douce (par le sucre) et une tendre pointe d’acidité (par le fruit) à la sauce.

Jambon de biche, fromage de chèvre chaud et confit de figues

Voici une très belle entrée de fête, typiquement ardennaise et parfaite pour précéder vos agapes de fin d’année (ou toute autre occasion) en leur apportant une touche de terroir très originale : la combinaison succulente de belles tranches de jambon de biche, d’un rondin de Bastogne (fromage de chèvre) chaud et parfumé au sirop de Liège, d’une compote tiède de poireaux additionné d’un confit épicé de figues fondantes au miel.

Alouettes aux pommes à la normande

Alouette, gentille alouette, alouette je te plumerai… Et ensuite, je te ferai cuire avec des pommes de Normandie. Rôties au four sur un lit de pommes et arrosez de beurre. Un plat délicat et savoureux, une recette simple et facile à exécuter

Grives au raisin blanc, feuilles de vignes et vin jaune d’Arbois

Un plat de chasseur simple mais exquis. La réalisation est à la portée de tous et les ingrédients sont peu nombreux. En plus des grives, des raisins, des feuilles de vigne et du vin jaune d’Arbois. Les grives sont rôties au four et la sauce est déglacée au vin jaune. Pour un plat plus élaboré, vous pouvez ajouter une cuillère à soupe de crème dans la sauce.

Perdreau à la normande (cuisson en cocotte aux pommes)

Pour garder moelleuse la chair ces perdreaux, ceux-ci sont cuits dans une cocotte au four entourés de pommes. Dans cette recette, on n’oubliera pas la crème et le calvados qui apporte la couleur locale et un supplément de saveur.

Perdrix aux raisins en cocotte au vin rouge

Des belles petites perdrix qui cuisent en cocotte dans du vin rouge et des raisins, c’est tentant. Faute de perdrix, cuisinez du faisan ou de la pintade. Un plat à accompagner de purée de céleri rave ou un écrasé de pommes de terre.

Côtes de chevreuil poêlées à la gelée de coings

Une manière rapide et savoureuse pour préparer quelques belles côtes de chevreuil. Qui a dit que les préparations de gibier sont longues et laborieuses ...?

Fricassée de palombes à la crème et à l’ail

Palombes ou pigeons voyageurs, petits gibiers à plumes sont parfaits pour cette recette. La recette est simple à réaliser et est plutôt rapide à cuisiner. Vous la servirez avec des pâtes fraîches ou une purée de légumes de saison.

Longe de faon aux trompettes de la mort

La longe de faon est probablement la pièce de gibier la plus tendre et la plus savoureuse que vous puissiez trouver. Voici une belle recette pour la préparer comme il faut, dans l’esprit des ingrédients disponibles en période de chasse.

Palombes rôties aux raisins

Les palombes sont des voyageurs qui transitent à l’automne dans le sud-ouest de la France. Leurs chairs délicieuses se marient aux raisins parfaitement mûrs en cette saison. Bardées et rôties, elles sont servies avec les raisins pelés cuites dans le jus de cuisson des palombes. Servez avec une fricassée de champignons.

Civet de daim

Un bon civet mais de daim pour changer. La viande est succulente et le plat forcément réussi d’autant qu’il est simple à cuisiner. L’idéal est de faire cuire ce plat mijoté la veille et de le réchauffer la jour-même, ce sera encore meilleur. 

Selle de chevreuil rôtie, sauce à la crème

Une selle de chevreuil simplement rôtie au four et une sauce à la crème et gelée de groseilles. Accompagnée d’une fricassée de champignons des bois ou de légumes d’hiver. Un plat simple et facile à réaliser à la saison de la chasse.

Tournedos de biche au foie gras

Un subtil avec du foie gras frais de canard. La recette est facile à réaliser à partir d’un filet de biche. A déguster avec un côtes de Rhône et un simple écrasé de pommes de terre. 

Rôti de sanglier aux airelles

Un plat parfait dans la tradition des alliances classiques avec les fruits rouges et acides. Le rôti sera fait dans l’épaule ou le cuissot désossé.  Il fait surveiller la fin de la cuisson en piquant la viande avec un couteau. Lorsque le sang ne coule plus, le rôti est cuit.

Cuissot de marcassin rôti

Autour d’un cuissot de marcassin, on peut être nombreux à se réunir pour le déguster. La recette est simple et facile à réaliser. La préparation est rapide et la cuisson au four longue. A servir avec une purée de pommes de terre ou de légumes racines ou des vraies pommes dauphines.  

Rôti de biche à l’orange

Le rôti de biche dans le filet cuit rosé à cœur est servi avec une des oranges aigres-douces confites et un riz nature ou une purée de légumes. Un plat très orignal et assez facile à réaliser. 

Poêlée de cerf

Un plat remarquable à cuisiner pour un repas de  retour de chasse ou pour cuisiner un reste de viande de cerf.  La réalisation en est facile et la cuisine en est rapide puisque la base est composée de viande de cerf déjà cuite. 

Civet de lièvre à la flamande

Une belle manière de cuisiner le lièvre comme son cousin le lapin. Un plat mijoté facile et délicieux qui demande une lente et douce cuisson. A servir avec des pommes au four garnies de gelée de groseilles ou d’airelles ou des pâtes fraîches.

Faisan à l’Alsacienne à la choucroute

Un faisan, c’est beau et aussi très bon. Cette recette venue d’Alsace le cuisine avec de la choucroute et une truffe, cette dernière est facultative. Une recette à cuisson longue et lente si l’on utilise de la choucroute crue, beaucoup moins si cette dernière est déjà cuite, puisque la 1ère étape est supprimée.

Daube de lièvre l’alsacienne

Un plat fameux, facile à réaliser et ne nécessitant que peu d’ingrédients. Beaucoup d’atouts pour être adopté. Les viandes et les légumes sont d’abord dorés à la poêle puis mis dans une daubière ou une cocotte pour une longue et douce cuisson au four. Servez ce plat avec des pâtes fraîches.

Grouses rôties et sa bread-sauce

La grouse est le plat emblématique d’Ecosse, c’est un à la chair fine et savoureuse. Cuite rosée, à la goutte de sang et servez-la accompagnée de la traditionnelle bread-sauce et d’airelles ou de pommes saurées dans le beurre.

Poule faisane farcie en croûte

Les poules faisanes offrent une chair plus moelleuse et fine que celle des faisans. Pour ce plat la poule faisane est farcie et cuit dans une croûte de pâte feuilletée. Si la confection de la pâte feuilletée vous parait trop difficile commandez-la chez votre pâtissier. La recette se commence l’avant-veille du jour où on la déguste. 

Côtelettes de biche et sa fricassée de  champignons au roquefort

Un plat suffisamment sophistiqué pour pouvoir prétendre être servir dans un repas de fête. La recette est très simple, à la portée de tous et vraiment délicieuse. Si vous ne trouvez pas de champignons frais, utilisez des champignons secs et faites-les tremper avant de les cuisiner. 

Lièvre émietté à l’ancienne

Un plat superbe et une belle recette pour cuisiner le lièvre. Une lente et douce cuisson après une marinade, suivie à la fin de la cuisson, dans sa marinade,  d’un désossage complet de la bête. Servi dans sa sauce avec des pâtes fraîches ou des gnocchis. 

Perdreaux à la catalane

Les saveurs du sud accompagnent les perdreaux dans ce plat, les herbes aromatiques, l’ail et les tomates. Des tranches d’orange pour donner de l’acidité et une cuisson dans une cocotte. Un plat simple mais tellement savoureux.

Bécasses rôties

Interdites dans les restaurants, la seule façon de déguster des bécasses est de les cuisiner. Cette recette très simple n’est pas difficile à réaliser et permet d’apprécier les bécasses de la meilleure manière. A déguster avec un bourgogne vieux. La dernière parie de la recette se fait devant les convives.

Bécasses rôties, sauce à l’armagnac et au vin rouge

Sans doute les meilleurs oiseaux sauvages de l’automne, les bécasses méritent une préparation qui les mette en valeur. Cette recette un peu longue à préparer, mais ne présente pas de difficultés. A essayez si vous connaissez des chasseurs, car les bécasses sont interdites à la vente.

Gigue de daim et sa purée de cacahuètes 

Un plat pour assemblée de nombreux convives car la gigue est un morceau conséquent. Elle est simplement rôtie au four et  servie accompagnée d’une sauce aux cacahuètes et aux tomates. Le tout est facile à réaliser, pensez à bien surveiller la cuisson de la gigue.

Côtelettes de marcassin aux cèpes. 

Les marcassins mangent certainement des cèpes dans les forêts. Une bonne raison pour les réunir dans ce plat : des côtelettes grillées et rosées à cœur de marcassin, cèpes sautés et sa sauce veloutée aux cèpes.

Pavés de chevreuil aux deux choux.

Pourquoi pas du chevreuil pour le réveillon de Noël? Avec ce plat, facile à préparer et très goûté. Les choux sont cuits séparément aux parfums et offrent des saveurs différentes. Les pavés de chevreuil servis saignant sont simplement poêlés. 

Noisettes de marcassin au genièvre

Délicieuses et tendres, les noisettes de marcassin font un plat très réussi. Selon la taille du marcassin, vous compterez 1 ou 2 noisettes par personne.  Vous servirez ce plat avec des pommes et des poires sautées au beurre ou cuites au four ou des galettes de pommes de terre. 

Côtes de daim, sauce aux kumquats

Pour accompagner la chair tendre du daim, une belle sauce acidulée aux kumquats. Vous préparez la sauce avant de faire cuire rapidement les côtes à la poêle ou sur un grill.  La recette peut se faire avec des côtes de cerf ou de biche.

Grives au genièvre

Les grives sont des oiseaux très savoureux surtout à l’automne quand elles sont bien dodues. Pour cette recette extrêmement simple, les grives sont cuites en cocotte au four avec des baies de genièvre. A accompagner d’une fricassée de champignons des bois. 

Salmis de bécasses

Une très belle façon de préparer les bécasses, sur des tranches de pain frites tartinez d’une farce exquise et recouvertes de champignons et de truffes. Nappées de cette sauce appelée salmis, et accompagnées du même bourgogne blanc que vous avez mis dans la sauce. Un plat divin !

Côtelettes de daim aux poires et à la choucroute

A la manière de l’oie à la choucroute, cette manière d’accommoder les côtelettes de daim ou de cerf ou de tout autre gibier est excellente et plutôt facile à préparer. Choisissez de grosses poires à chair ferme et de la choucroute déjà cuite.

Civet de marcassin à la gelée de groseille, poires rôties

Rien de tel que cette belle préparation de gibier pour combler vos invités lors des fêtes ; en laissant planer dans votre cuisine le fumet irrésistible de ce superbe plat mijoté qui combine à la perfection les tonalités musquées, fruitées ; l’acidité et la douceur.

Filets de biche aux figues, sauce pain d'épice

Un plat de fête avec du caractère : un beau filet de biche – farci avec des figues puis ficelé et rôti au four – le tout servi avec des navets poêlés et caramélisés arrosés d’une sauce délicate au pain d’épice. Que la fête commence !

Faisan braisé au marsala et endives caramélisées 

Une recette qui me fait penser à la magnifique recette du faisan à la brabançonne qui allie ce délicieux gibier aux des endives et de la bière. Cette préparation fera fureur pour votre réveillon de Noël.

Noisettes de chevreuil carottes à l'anis

Une délicieuse combinaison des saveurs musquées du chevreuil ponctuées par une note de douceur et de fraîcheur apportée par des carottes glacées à l’anis et une sauce aux clémentines. Un plat de fête original, très fin et parfaitement équilibré.
Copyrights Wonderweb 2004 - 2014 - RSS feedHaut de page