Restaurant Kamo : le meilleur japonais de Bruxelles!

Je vous invite à découvrir le repas que j'ai fait hier chez Kamo, un restaurant japonais bruxellois qui affiche 1 étoile michelin.
publié le 07.12.2011

 

Kamo est incontestablement un restaurant qui a sa place dans notre sélection de restaurants et est incontournable pour tout amateur de cuisine japonaise.

Parfois le Michelin décide de s'aventurer dans des registres qui ne sont pas son fond de commerce. D'emblée, je pense que cela mérite quelques précisions. Kamo est certes étoilé mais tous les clichés liés aux restos étoilés sont totalement absents!

Kamo est dans la plus pure tradition des cantines japonaises : la cuisine est ouverte et vous pouvez manger au comptoir. Vous vous installez au comptoir pour manger devant le spectacle des chefs qui s'activent aux cuissons, découpes et autres mises en place. Ne vous attendez pas au cirque d'un teppanyaki ! Ici, la précision et la concentration sont à l'oeuvre. Un régal à observer pour les amateurs.

Le service est également dans cette tradition. Vous ne trouverez pas les codes et usages d'un resto gastronomique. C'est très relax et tant mieux, c'est en phase avec l'endroit.

Les tables sont petites. L'endroit est très simple. Pas de cadre ostentatoire et oppressant comme on peut en trouver dans les grandes tables gastro.

La carte propose des préparations et produits purement japonais agrémentés de quelques variations autour de produits occidentaux. Ils travaillés dans l'esprit japonais. Cette touche de "fusion" (un terme que je déteste) est exécuté toute en finesse ce qui en fait tout le génie. On est à l'opposé de ces tables fusions qui marient de manière grossière les traditions et produits de différentes cultures pour en faire des espèces de remix culinaires qui n'ont aucun intérêt.

La carte des vins propose des vins nature racés et sans compromis sélectionnés pour se marier au mieux avec la cusine japonaise. On y retrouve des vignerons que j'adore : René Mosse, Philippe Tessier, etc...

La carte des alcool japonais est également bien fournie : sakés froids de différentes origines, bières japonaises et autres alcool de prune. Y font bonne figure.

Mais pourquoi récompenser cette cantine japonaise avec étoile? Simplement à cause de ce qu'il y a dans l'assiette !!! Les produits sont toppissimes. Les préparations sont justes. Le tout mis en scène avec des présentations zen et précises. Regardez le menu d'hier soir et faites vous votre avis.

 

En guise de mise en bouche, des champignons avec de fines lamelles de légumes assaisonnés de sésames grillés. Le ton est donné, c'est une explosion de saveurs, le sésame diffuse tout ses arômes délicatement rehaussé par des oeufs de cabillaud. le tout s'associe à merveille avec les légumes.

 

Le tartare de saint jacques sauce miso et gingembre. De gros morceaux de saint-jacques crues fondantes enrobés de cette sauce au gingembre. Une vivacité surprenante très bien équilibrée. Aucun ingrédient ne domine, un équilibre totalement maîtrisé.

 

Anguilles frites avec leur bouilllon japonais aux algues. Le bouillon est d’une grande subtilité qui se marie très bien avec les anguilles en friture

 

Les boulettes de Sardines avec tofu et sauce soja gingembre. Les boulettes de sardine ont une saveur et une longueur en bouche surprenante mais toute en douceur. Jusqu’à maintenant, tout le tofu que j’ai pu manger était des plus inintéressants. Kamo m’a réconcilié avec cet ingrédient !

 

Mi-cuit d'huitres avec radis et soja acidulé. Une huître tiède légèrement cuite. La cuisson est parfaite ! La texture crue de l’huître est préservée tout en concentrant les arômes grâce à la cuisson.

 

Un assortiment de sushi : 12 pièces Nigri avec du Chinchard, du thon, du saumon, des scampis, du calamar et de la daurade, ainsi que 4 kamo maki. Les kamo makis sont des rouleaux farcis avec du thon mi cuit. Les sushis sont excellents et je garde un souvenir ému des sushis de chinchard et du fondant des calamars… C’était presque du beurre.

 

Teriyaki de buri : le poisson gras Buri (Seriole) caramélisé au soja. Un poisson caramélisé et une peau délicieusement grillée. Le sucré salé très délicat du teriyaki est totalement maîtrisé.

 

Teriyaki de ris de veau saveur beurre et gingembre. Un produit occidental travaillé à la manière japonaise. Le teriyaki est très léger pour respecter la délicatesse des ris de veau. Le tout est servi sur un lit de quinoa.

 

Riz Tai-Chazuké : dorade crue à la sauce sésame, riz et bouillon d'algue

 

Un bol de riz au poisson cru aux sésames servi avec une soupe miso. J’ai adoré ce riz avec les œufs de saumon et poisson cru. Les bols de riz proposés pour terminer le repas sont très intéressants et accompagnés de petits légumes marinés qui rendent le tout très digeste. Les prunes marinées au sel sont une explosion de saveur.

Le repas s’est terminé par une glace matcha et un thé matcha servi selon les traditions.

Ne vous inquiétez pas, je n’étais bien sûr pas tout seul pour goûter tout cela.

Le tout a été complété de quelques verres de vin, bières japonaises et saké froid…

L'addition : 180€ pour 2 couverts. Je ne cache pas qu’on s’est lâché. Nous avons complété le menu à 50€ par personne avec l’assortiment à 49 € qui n’était pas du tout indispensable. La carte propose également un menu dégustation à 65 € par personne qui me tente énormément pour la prochaine fois.

Vous pourrez sans aucun problème y manger à la carte pour 60€ à 80€ par personne en vous faisant très plaisir. Compte tenu de l’étoile et de la qualité de cette cuisine japonaise, c’est franchement donné !

Kamo m’a séduit !!! Je ne le cache pas. La prochaine fois je mange au comptoir.

Kamo

123 Avenue des saisons,
1050 Ixelles
Tél. +32 (0)2 648 78 48
Fermé le dimanche.

 

Retrouvez la suite de mes aventures gastronomiques sur facebook ou dans ma sélection des meilleurs restaurants de bruxelles

Dans les prochains jours, je retourne au Coin des artistes et je vais à la brasserie de la Paix

 

 

publié le 07.12.2011
false
Quand légume « moche » ne rime pas forcément avec goût!
Les légumes moches mis en avant dans la grande distribution, ou comment faire du bruit avec rien!

false
Dernière ligne droite pour profiter des moules de Zélande
La saison des moules de Zélande arrive à son terme. Pour en profiter dignement jusqu’à la fin, découvrez ces quelques créations de Patrick Vandecasserie de chez De Mayeur à Ruysbroek.

false
Leonidas, Histoire de guillotine et de voyage
Claude Sénèque, maître chocolatier de la maison Leonidas, présente ces vendredi et samedi un Petit cœur de framboise moulé, dessert plutôt dans l’air du temps avec la Saint Valentin qui s’annonce.

false
Aujourd'hui, Salon du chocolat, clap première.
Premier jour du salon du Chocolat et début des démos de grands chefs reconnus et autres chocolatiers de renom.

false
Mange Wallonie : un cadeau idéal pour Noël

Mange Wallonie est le livre idéal à offrir pour Noël pour tout gourmand qui se respecte. Il contient tout ce que la Wallonie a de meilleur à offrir dans votre assiette.


false
Eurostar innove pour ses voyageurs Business Premier avec un afternoon tea
Eurostar lance son Afternoon tea imaginé par son directeur culinaire, le chef Raymond Blanc, deux étoiles au Guide Michelin. Depuis un an, l’entreprise ferroviaire et le célèbre chef travaillent ensemble pour proposer aux voyageurs Business Premier un service de restauration de qualité.

false
Bra, nouvelle association pour défendre une certaine idée de notre gastronomie
Bra, c'est une nouvelle association visant à défendre la gastronomie belge et toute la profession en Belgique. Voici un bref aperçu de l'ambition de cette association.

Copyrights Wonderweb sprl 2004 - 2012