Leonidas, Histoire de guillotine et de voyage

Claude Sénèque, maître chocolatier de la maison Leonidas, présente ces vendredi et samedi un Petit cœur de framboise moulé, dessert plutôt dans l’air du temps avec la Saint Valentin qui s’annonce.
publié le 07.02.2014

Longue histoire que celle de cette maison dont les premiers pas, si je puis dire, remontent à 1882, en Anatolie, avec la naissance d’un certain Leonidas Georges Kestekides. Celui-ci émigre très jeune vers les Etats Unis où il découvre le métier de confiseur. En 1910, il accompagne la délégation grecque américaine à l’Exposition Internationale de Bruxelles où il décroche une Médaille de Bronze. Appréciant l’air des campagnes flamandes, Il épouse une Belge et ouvre un salon de thé à Gand. Trois ans plus tard, il expose de nouvelles créations à l’Exposition Universelle et Internationale de Gand où il est récompensé d’une Médaille d’Or.


En 1920, un neveu fuyant la Grèce vient l’aider à créer une gamme de pralines qu’ils vendent en rue. Ennuyé par la police, Basilio, ce jeune grec, transforme l’atelier en magasin. L’endroit est si exigu qu’il ne possède pas de porte : ce Basilio y entre en enjambant la fenêtre. La vitrine de l’atelier devint comptoir ! Il inaugura ainsi sans le vouloir la première boutique avec fenêtre à guillotine qui restera longtemps la signature des magasins Léonidas lui permettant la vente directe de pralines, de l’atelier de fabrication à la vitrine, sans perte de temps ni de fraicheur. Cette mise en place coupait de moitié ses prix.

Avec les années 50, commence une période de développement pour cette maison qui ouvre un « Laboratoire de Pralines » au 20, Vieux Marché aux Grains. Pour satisfaire sa clientèle, elle ouvre un tea-room à Blankenberge où elle séduit les vacanciers. Léonidas se développe par la suite via le système des franchisés qui se multiplieront par dizaines sur la France et la Belgique, participant alors la réputation belge d’excellence dans le domaine.

Le succès de Leonidas se fonde sur quelques valeurs sûres comme le Manon Café. Le Manon de base était constitué de crème au beurre, de nougatine croquante, d’un cerneau de noix, le tout enrobé de sucre fondu. La Maison Leonidas préfère travailler avec le chocolat, remplaçant le sucre fondu par du chocolat blanc. En 1969, le chocolatier remplace la nougatine par du praliné et, enfin, le cerneau de noix est remplacé par une noisette. Un best seller.

Après 1970, la marque s’internationalise. Les pralines Leonidas sont vendues en Belgique, au Grand-Duché de Luxembourg, puis en Allemagne, en Hollande, chez Harrod’s et à Athènes. La décennie suivante est d’or, avec l’ouverture sur les marchés des USA et d’Asie. En 1993, ouverture à la Rue au Beurre d’une boutique qui a la particularité d’être aujourd’hui le plus gros magasin dans le monde, avec une équipe de 20 personnes. Cette boutique est ouverte 7/7, de 10h à 23h. Il ne reste que quelques boutiques à fenêtre à guillotine, dont l'une d’elles qui ne fut pas transformée pour cause d’exiguïté. Elle est située au coeur de Bruxelles, Rue des Fripiers, à deux pas de la boutique originale à guillotine de Basilio.

Leonidas est présent dans le monde entier avec près de 1250 magasins répartis dans +/- 50 pays, dont 350 magasins en Belgique et 340 en France.

 

René Sépul

publié le 07.02.2014


Livre Mange Bruxelles
22 restaurants, 83 invités et 200 recettes qui racontent les meileures tables de Bruxelles

Quand légume « moche » ne rime pas forcément avec goût!
Les légumes moches mis en avant dans la grande distribution, ou comment faire du bruit avec rien!


Dernière ligne droite pour profiter des moules de Zélande
La saison des moules de Zélande arrive à son terme. Pour en profiter dignement jusqu’à la fin, découvrez ces quelques créations de Patrick Vandecasserie de chez De Mayeur à Ruysbroek.


Aujourd'hui, Salon du chocolat, clap première.
Premier jour du salon du Chocolat et début des démos de grands chefs reconnus et autres chocolatiers de renom.


Mange Wallonie : un cadeau idéal pour Noël

Mange Wallonie est le livre idéal à offrir pour Noël pour tout gourmand qui se respecte. Il contient tout ce que la Wallonie a de meilleur à offrir dans votre assiette.



Eurostar innove pour ses voyageurs Business Premier avec un afternoon tea
Eurostar lance son Afternoon tea imaginé par son directeur culinaire, le chef Raymond Blanc, deux étoiles au Guide Michelin. Depuis un an, l’entreprise ferroviaire et le célèbre chef travaillent ensemble pour proposer aux voyageurs Business Premier un service de restauration de qualité.


Bra, nouvelle association pour défendre une certaine idée de notre gastronomie
Bra, c'est une nouvelle association visant à défendre la gastronomie belge et toute la profession en Belgique. Voici un bref aperçu de l'ambition de cette association.

Copyrights Wonderweb sprl 2004 - 2012