Dinner in the sky, qu’en penser, qu’en dire ?

René, en recherche d'émotions fortes post Culinaria nous raconte comment il s'est envoyé en l'air culinairement parlant avec Dinner in the sky.
publié le 19.06.2012


Je dirais en guise d’avertissement que si je n’avais pas fait la fête la veille avec une volée de chefs à Culinaria jusqu’à trop tard, peut-être aurais-je trouvé l’idée de monter à 40 mètres un rien plus fun. Mais comme j’avais promis à l’attachée de presse d’aller à la conférence de presse, j’ai tenu parole. Lorsque celle, le sourire large, m’a tendu m’ont billet dès mon entrée sur les lieux, je me suis demandé : « que suis-je venu faire dans cette histoire ? » En plus il faisait froid et je suis parvenu à prendre un siège sur l’angle où les vents et la pluie nous auraient presque poussés à ouvrir la ceinture, balancer les sangles et sauter tellement le ciel, le jour, l’endroit étaient cafardeux. Tout cela, je l’avoue, n’était pas de la faute des organisateurs. Mais bon…, heureusement qu’en haut, une jeune fille était plus courageuse que moi pour avouer qu’elle n’en menait pas large. Moi, j’ai mangé, et attendu stoïquement que l’on redescende.

Si vous avez le vertige, oubliez ! L’expérience peut être belle, mais il faut aimer…, car si vous n’êtes pas à l’aise, vous ne goûtez pas ce que l’on propose. La preuve, ce jour là, Lionel Rigolet, relax et souriant au milieu de la nacelle, très rassurant auprès des deux ou trois « passagers » dubitatifs, nous a servi…, nous a servi…, eh bien je ne sais plus trop ce qu’il a servi. Faute professionnelle, j’avoue, mais là, je n’osais pas sortir mes feuilles. Je me souviens des deux coupes de champagne que j’ai prises en me disant que cela m’aiderait.

 

Au-delà de mes impressions, il faut avouer que pour ceux qui aiment, le concept est excellent. Aller voir le site, et vous comprendrez comme l’histoire, comme seuls les Belges peuvent en imaginer, est née il y a cinq ans (www.dinnerinthesky.be). Il y a 5 ans, The Fun Group, société spécialisée dans les attractions liées aux grues et Hakuna Matata, agence de communication spécialisée en gastronomie, créent ce concept de table.

Depuis, le projet sillonne les cieux de 40 pays… L’Europe bien sûr, mais aussi l’Australie, l’Inde, Dubaï, l’Afrique du Sud, le Brésil, les Etats-Unis, le Canada et bientôt la Russie, la Chine et les Iles Caraïbes. Chapeau bas ! Des dîners incroyables ont été réalisés, notamment un repas exceptionnel organisé dans le ciel de Monaco pour le Prince Albert avec Joël Robuchon aux commandes. Les plus grands chefs de la gastronomie ont pris place derrière les fourneaux: de Pierre Gagnaire à Marc Veyrat, d’Yves Mattagne à Sergio Herman, de Dani Garcia à Paco Roncero, d’Alain Passard à Yannick Alleno… J’aimerais savoir si certains ont refusé ! Les lieux les plus magiques ont été survolés : le Strip de Vegas, les jardins de l’Hôtel King David, la Marina de Dubaï, les collines de la Villa Borghese, les Rives du Saint-Laurent ou la plage de Copacabana.

L’attraction est proposée ce mois-ci dans différents espaces de Bruxelles. Après la place des Palais, Dinner in the sky, séjournera à l’Atomium (11-17 juin), au Cinquantenaire (18-24 juin) et au Bois de la Cambre (25 juin-1er juillet). Parmi les chefs retenus : Yves Mattagne (Sea Grill), Lionel Rigolet (Comme chez Soi), Pascal Devalkeneer (Chalet de la Forêt), David Martin (La Paix), Giovanni Bruno (Senzanome) sont pour moi les plus intéressants. Le prix : 250 € par couvert ! Pas bonbon, comme on dit, surtout si vous avez la trouille. Sinon, retrouvez leur cuisine chez eux, c’est sans doute mieux, certainement plus relax, mais moins spectaculaire.

Voir aussi

 

publié le 19.06.2012


Livre Mange Bruxelles
22 restaurants, 83 invités et 200 recettes qui racontent les meileures tables de Bruxelles

Quand légume « moche » ne rime pas forcément avec goût!
Les légumes moches mis en avant dans la grande distribution, ou comment faire du bruit avec rien!


Dernière ligne droite pour profiter des moules de Zélande
La saison des moules de Zélande arrive à son terme. Pour en profiter dignement jusqu’à la fin, découvrez ces quelques créations de Patrick Vandecasserie de chez De Mayeur à Ruysbroek.


Leonidas, Histoire de guillotine et de voyage
Claude Sénèque, maître chocolatier de la maison Leonidas, présente ces vendredi et samedi un Petit cœur de framboise moulé, dessert plutôt dans l’air du temps avec la Saint Valentin qui s’annonce.


Aujourd'hui, Salon du chocolat, clap première.
Premier jour du salon du Chocolat et début des démos de grands chefs reconnus et autres chocolatiers de renom.


Mange Wallonie : un cadeau idéal pour Noël

Mange Wallonie est le livre idéal à offrir pour Noël pour tout gourmand qui se respecte. Il contient tout ce que la Wallonie a de meilleur à offrir dans votre assiette.



Eurostar innove pour ses voyageurs Business Premier avec un afternoon tea
Eurostar lance son Afternoon tea imaginé par son directeur culinaire, le chef Raymond Blanc, deux étoiles au Guide Michelin. Depuis un an, l’entreprise ferroviaire et le célèbre chef travaillent ensemble pour proposer aux voyageurs Business Premier un service de restauration de qualité.


Bra, nouvelle association pour défendre une certaine idée de notre gastronomie
Bra, c'est une nouvelle association visant à défendre la gastronomie belge et toute la profession en Belgique. Voici un bref aperçu de l'ambition de cette association.

Copyrights Wonderweb sprl 2004 - 2012