Audience impressionnante pour « Qui sera le prochain grand Pâtissier… »

L'émission dans laquelle participe Pierre Marcolini remporte un très beau succès d'audience sur France 2. Le métier de pâtissier tellement exigeant peut enfin être admiré par le plus grand nombre.
publié le 18.07.2013

 

« La fête au village, les amis », sont les mots lancés par une responsable de France 2 pour qualifier l’audience recueillie par l’émission culinaire Qui sera le prochain grand Pâtissier ?, émission dans laquelle le Bruxellois Pierre Marcolini officie en tant que juré, aux côtés de Christophe Michalak, Christophe Adam et Philippe Urraca et Pierre Marcolini. Dédié à une spécialité hexagonale par excellence, la présence du Belgo Italien fait preuve de belle ouverture de la part du producteur d’autant que le coco sait y faire face caméra. Présenté par Virginie Guilhaume, ce concours doit permettre de faire émerger un futur grand nom de la pâtisserie française. J’ai eu l’occasion de voir la première et la troisième émission où les candidats réalisent des desserts pour dévoiler, à travers leurs créations, leur technique et leur personnalité. Impressionnant. Joli tremplin pour la jeune équipe et expérience inédite pour les téléspectateurs qui peuvent ainsi découvrir l'envers d’un métier particulièrement exigeant, et finalement assez méconnu. L’émission n’est pas sans longueur, mais la faute en incombe plutôt à la direction de France 2 qui a souhaité réunir l’ensemble de la production en quatre soirées plutôt que six… Il n’empêche, les chiffres témoignent d’un intérêt réel avec une audience de 20,1% sur la ménagère (femmes de moins de cinquante ans), soit, selon la responsable de France 2, du « très lourd ». La progression est de 15,3%, avec une hausse de 3 millions de spectateurs, pour un score jamais atteint par cette télévision pour une émission de ce type.

 


Quant à l’émission d’hier, elle était agréable à suivre malgré quelques longueurs et erreurs de jeunesse dans sa production. Ainsi, pour la première épreuve, on se demande sur quels critères se sont basés les producteurs pour choisir le couple de futurs mariés pour qui les jeunes pâtissiers ont imaginé le gâteau de noces. Il est sans doute trop tard pour conseiller le jeune garçon, mais si j’avais vu l’histoire plus tôt, eh bien je lui aurai suggéré de se barrer vite fait bien fait… Quelle teigne de bonne femme ! Imbuvable ! La seconde épreuve mettait en compétition Yann et Amaury. Pas de quoi crier au scandale, mais Yann a reçu à trois reprises un joli coup de main de Christophe Adam, membre du jury et coach des deux participants pour l’occasion. Il préparait une réinterprétation du Paris Brest. Au vu des images, Amaury qui me semblait plus à l’aise et m’avait donné meilleure impression n’a pas eu ces petits coups de pousse qui semblent avoir fait la différence. Cela dit, l’aide a peut-être disparu au montage d’une émission dont la marge de progression reste réelle.

 

René Sépul

 

Voir également

 

 

publié le 18.07.2013


Livre Mange Bruxelles
22 restaurants, 83 invités et 200 recettes qui racontent les meileures tables de Bruxelles

Quand légume « moche » ne rime pas forcément avec goût!
Les légumes moches mis en avant dans la grande distribution, ou comment faire du bruit avec rien!


Dernière ligne droite pour profiter des moules de Zélande
La saison des moules de Zélande arrive à son terme. Pour en profiter dignement jusqu’à la fin, découvrez ces quelques créations de Patrick Vandecasserie de chez De Mayeur à Ruysbroek.


Leonidas, Histoire de guillotine et de voyage
Claude Sénèque, maître chocolatier de la maison Leonidas, présente ces vendredi et samedi un Petit cœur de framboise moulé, dessert plutôt dans l’air du temps avec la Saint Valentin qui s’annonce.


Aujourd'hui, Salon du chocolat, clap première.
Premier jour du salon du Chocolat et début des démos de grands chefs reconnus et autres chocolatiers de renom.


Mange Wallonie : un cadeau idéal pour Noël

Mange Wallonie est le livre idéal à offrir pour Noël pour tout gourmand qui se respecte. Il contient tout ce que la Wallonie a de meilleur à offrir dans votre assiette.



Eurostar innove pour ses voyageurs Business Premier avec un afternoon tea
Eurostar lance son Afternoon tea imaginé par son directeur culinaire, le chef Raymond Blanc, deux étoiles au Guide Michelin. Depuis un an, l’entreprise ferroviaire et le célèbre chef travaillent ensemble pour proposer aux voyageurs Business Premier un service de restauration de qualité.


Bra, nouvelle association pour défendre une certaine idée de notre gastronomie
Bra, c'est une nouvelle association visant à défendre la gastronomie belge et toute la profession en Belgique. Voici un bref aperçu de l'ambition de cette association.

Copyrights Wonderweb sprl 2004 - 2012